L'Art Déco au cinéma II

Mis en ligne le 01 février 2018
Mis à jour le 21 août 2022

Un net regain d'intérêt pour l'Art Déco pour les années 2010. Il y a sans doute bien d'autres films qui exploitent l'Art Déco dans les années 10. Si vous en connaissez, n'hésitez pas à m'écrire.


Wonder Woman, 2017

On peut être étonné de trouver dans cette liste un film qui se passe pendant la guerre de 14-18. Oui, forcément mais c'est sans prendre en compte que le royaume de l'héroïne est fictif. Ainsi dans les armes défensives, peut-on retrouver des motifs plus qu'inspirés de l'Art Déco.


Le crime de l'Orient-Express, 2017

Le crime de l'Orient Express, avec et de Kenneth Branagh. Je ne vais pas développer cette histoire, bien connue de chacun. Je rappelle que l'histoire originale de Agatha Christy a été publié en 1934. C'est à peu près à cette époque-là que se situe le film. L'Art Déco là-dedans ? Il faut être honnête, même s'il est bien présent dans de petits détails, il reste secondaire.


Dunkerque, Christopher Nolan, 2017

On voit quelques plans de la ville de de Dunkerque, en début de film, et notamment la belle maison de ville ci-dessous, des années 30. Quelques plans sur le front de mer nous donnent aussi quelques vues intéressantes (je n'ai pas pu en tirer de jolies captures d'écran, par contre). Après un rapide passage sur Google maps, j'affirme que la ville de Dunkerque est pleine de jolies constructions Art Déco et que je serai très heureux d'aller la visiter à l'avenir.


The zookeeper's wife, 2017

Très beau film racontant la vie de deux Justes polonais qui cachèrent de nombreux juifs polonais pour leur éviter la déportation. Le couple est propriétaire d'un zoo, construit peu de temps avec la guerre de 39-45, ainsi, la grille (et un peu la maison que je ne montrerai pas), est-elle tout à fait typique de la période.


Transformers, 2017

Un film sans trop d'intérêt... Le réalisateur a voulu coller une scène d'action sur/contre/dans/par dessus un immeuble Art Déco. Eh bien oui, ça fait toujours plaisir, je n'ai rien contre. Mais cet immeuble est typiquement New-Yorkais. Il se trouve ici au milieu de nulle part, arrive comme un cheveu sur la soupe et disparaît ensuite du décor... WTF ? Les scènes d'action étant très animées, j'ai eu du mal à faire une capture d'écran correcte.


Ghostbusters, 2016

J'attendais avec impatience le remake des Chasseurs de fantômes pour voir si la même importance serait accordée à l'Art Déco. Premièrement, j'ai vite remarqué qu'il ne s'agissait pas à proprement parler d'un remake ; pas vraiment une suite non plus (on retrouve plusieurs acteurs du film de 1984 mais dans un autre rôle) ; on pourrait utiliser le mot moderne de « reboot », plutôt attaché au monde des Comics.
Quoiqu'il en soit, les chasseurs sont devenus chasseuses, la ville est toujours New-York et l'ambiance est toujours à la rigolade. J'ai trouvé que le film avait vraiment trouvé son humour et j'ai passé un bon moment. Alors Art Déco ou pas ?
Bien sûr ! Tout est rassemblé dans un hôtel, l'hôtel Mercado, dans le quartier Broadway. Celui-ci est très soigné et les plans d'ensemble permettent de l'admirer dans son intégralité. Comme pour le premier film, nous avons une façade tout à fait réelle (on trouve des facilement des infos sur internet) et un intérieur reconstitué en studio (ce qui est plus simple quand on veut le détruire intégralement) . Voici des captures d'écran du film. Je n'ai toutefois pas jugé nécessaire de lui offrir son propre article.


Spy, 2015

Cette comédie de Paul Feig fait partie de ses films pour lesquels les détails artistiques ont leur importance. Au niveau architecture, tout ne se vaut pas. C'est la raison pour laquelle, il n'a pas hésité à emmener toute son équipe tourner une scène en Hongrie, dans une salle de contrôle d'une usine électrique abandonnée. On y aperçoit le toit de verre monumental. C'est une chance que cette pièce n'ait pas été détruite.


James Bond, Spectre, 2015

La première scène de ce James de 2015 commence en plein centre de Mexico, le jour de la fête des morts. Le héros, déguisé en squelette, accompagne une amie dans son hôtel de la fin des années 10, début des années 20, possédant un ascenseur d'époque et une superbe verrière colorée. Après quelques mètres sur les toits, le voici devant sa cible, un immeuble des années 30, sans doute une ancienne usine, cachée derrière un fronton arrondi de la même époque.


Ip Man 3, 2015

Ce troisième volet de la série sur le maître de Kung Fu Ip Man se déroule toujours dans le Hong-Kong des années 50 dans des quartiers construits majoritairement pendant les années 30. Le bar mêle allègrement l'Art Déco avec le style des années 50 et tout ce qui est propre à la Chine. On retrouve dans l'école et ailleurs des motifs géométriques simples, pleins, sur les ferronneries.


Partagez cet article

Facebook Twitter Pinterest

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font