L'Art Déco au cinéma I

Mis à jour le 24 août 2019

Il n'y a pas à proprement parler de « Films Art Déco » mais il existe de nombreux films où l'Art Déco possède une grande importance, soit parce que le film date des années 20, soit parce que le réalisateur avec son équipe artistique a choisi un bâtiment Art Déco pour une partie de son tournage ou bien a créé de toutes pièces des édifices dans le style Art Déco.

Cette page ne proposera pas d'intellectualiser le sujet mais recensera simplement l'Art Déco au cinéma dès que l'occasion lui en sera donnée. Pour être clair, dès que j'aurai l'occasion de repérer un décor Art Déco dans un film vu à domicile, j'en ferai une ou des captures d'écran pour venir vous en parler ici. Certains films possèdent un décor tellement fabuleux et récurrent qu'ils auront leur propre article.

Le site américain imdb, spécialisé dans le cinéma, a créé une page Art Deco movies (les films Art Déco). Si cette page a le mérite d'exister et ravira tous les fans des années d'entre-deux-guerres, il faut avouer que ses créateurs ont classé ici tout ce qui était typique de ces années. Mais en fin de compte, des robes courtes, un club de jazz, un fox-trot, ce n'est pas de l'Art Déco même si on tourne autour au niveau culturel.

Il a été fait le choix de laisser le titre original des films. Cette première page s’intéressera aux films les plus récents, ceux de la deuxième partie des années 2010.


John Wick 3

Dans ce film extrêmement violent, les assassins et autres mafieux se donnent rendez-vous dans l'hôtel Continental, en plein cœur de Manhattan pour faire un break. En effet, dans cet établissement, aucun meurtre n'est autorisé. Lorsque l'on rentre à l'intérieur (dans le film), on est assez déconcerté par son architecture mêlant moderne et néo-plein-de-trucs... Dans la scène finale, par contre, sur le toit, on voit des choses réellement Art Déco très inhabituelles pour moi.



Dumbo, 2019

Un film de Tim Burton très étonnant, où diverses esthétiques de diverses périodes sont utilisées. Le cirque traditionnel baigne dans une ambiance 1900 alors que le cirque moderne, mêlé de fête foraine nous évoque l'époque Art Déco avec de belles spirales, des formes typiques et une typographie immanquable. Voir l'article complet sur Dumbo.


Ip man legacy, 2018

J'ai déjà parlé à deux reprises des films Ip Man, qui reconstituent une Chine colonisée des années 50 (fin 50 / début 60). Nous sommes ici un peu plus tard et le héros Ip Man n'est plus présent. Le film reconstitue un quartier animé de Hong-Kong, avec ses bars et ses restaurants. L'un des restaurants, plus chic que la moyenne, nous offre un décor Art Déco bien que les boiseries soient plus anciennes.


Stan and Ollie, 2018

Un film qui a fait très peu parler de lui en France, sur la deuxième partie de carrière de Laurel et Hardy. On connaît un peu leur carrière dans les années 20, 30 et 40 chez nous, au travers de courts métrages comiques et de quelques films mais ce film revient sur le destin de cette paire mythique, dans les années 50, où les choses sont beaucoup plus difficiles. Toutefois, malgré les hauts et les bas, seule la mort aura réussi à séparer ces deux hommes.

Stanley et Oliver descendent à l'hôtel Savoy et là, c'est un festival Art Déco. Ce choix semble rappeler la période de gloire, les années d'entre-deux-guerres, une page qui a du mal à se tourner.


Robin Hood, 2018

On pourrait penser qu'une histoire impliquant Robin de Loxley se déroule au moyen âge... je dirais oui, mais non... Le réalisateur a fait le choix artistique d'une époque non définie. Ainsi le château principal a-t-il l'allure d'un bunker de 1939 et les scènes religieuses ont-elles été tournées dans l'église du Raincy, des frères Perret. Voir l'article complet du Robin des Bois.


Wonder Woman, 2017

On peut être étonné de trouver dans cette liste un film qui se passe pendant la guerre de 14-18. Oui, forcément mais c'est sans prendre en compte que le royaume de l'héroïne est fictif. Ainsi dans les armes défensives, peut-on retrouver des motifs plus qu'inspirés de l'Art Déco.


The crime on the Orient-Express, 2017

Le crime de l'Orient Express, avec et de Kenneth Branagh. Je ne vais pas développer cette histoire, bien connue de chacun. Je rappelle que l'histoire originale de Agatha Christy a été publié en 1934. C'est à peu près à cette époque-là que se situe le film. L'Art Déco là-dedans ? Il faut être honnête, même s'il est bien présent dans de petits détails, il reste secondaire.


Dunkerque, Christopher Nolan, 2017

On voit quelques plans de la ville de de Dunkerque, en début de film, et notamment la belle maison de ville ci-dessous, des années 30. Quelques plans sur le front de mer nous donnent aussi quelques vues intéressantes (je n'ai pas pu en tirer de jolies captures d'écran, par contre). Après un rapide passage sur Google maps, j'affirme que la ville de Dunkerque est pleine de jolies constructions Art Déco et que je serai très heureux d'aller la visiter à l'avenir.


The zookeeper's wife, 2017

Très beau film racontant la vie de deux Justes polonais qui cachèrent de nombreux juifs polonais pour leur éviter la déportation. Le couple est propriétaire d'un zoo, construit peu de temps avec la guerre de 39-45, ainsi, la grille (et un peu la maison que je ne montrerai pas), est-elle tout à fait typique de la période.


Transformers, 2017

Un film sans trop d'intérêt... Le réalisateur a voulu coller une scène d'action sur/contre/dans/par dessus un immeuble Art Déco. Eh bien oui, ça fait toujours plaisir, je n'ai rien contre. Mais cet immeuble est typiquement New-Yorkais. Il se trouve ici au milieu de nulle part, arrive comme un cheveu sur la soupe et disparaît ensuite du décor... WTF ? Les scènes d'action étant très animées, j'ai eu du mal à faire une capture d'écran correcte.



PARTAGEZ CET ARTICLE
Facebook Google+

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font



Simon Posté le 25 décembre 2017 à 01h10

Très belle référence à l'art Déco,un Art qui s'est fait faussement associé au Nationaliste de Hitler et Mussolini pour être ensuite abandonné inutilement au début des années 40, comme si ces deux-là étaient les instigateurs de ce grand art!
Emmanuel Posté le 09 novembre 2017 à 19h04

J'adore cette page ciné / art-déco. Pour info, l'hôtel de Spectre est le "gran hotel ciudad de mexico".
strüll Posté le 03 novembre 2016 à 13h00

Cette page est extraordinaire ! Merci pour cet article et pour tous les autres sur le cinéma.
Marie Posté le 21 janvier 2016 à 20h06

Grande fan de cette page.
Je la trouve très très réussie.
Et j'attends qu'elle s'étoffe encore avec impatience ! ;-)