Les vitraux de l'église Notre-Dame-de-Liesse à Annecy

25 août 2016

L'église Notre-Dame de Liesse, à Annecy, est une église du XIXème siècle d'inspiration XVIIème mais à moitié seulement. Un petit texte officiel, à côté de l'entrée nous dit ceci :

La façade est un bel exemple d'architecture néoclassique dont les éléments sont empruntés à l'architecture de l'Antiquité romaine. Ce néoclassicisme est qualifié de sarde car il a été développé sous le régime du royaume de Sardaigne dirigé par le chef de la Maison de Savoir. À l'intérieur, le style néoclassique est décliné dans l'ensemble des décors.

Je fais donc un petit aparté car je trouve fascinant que quelqu'un qui (a priori) s'y connaît un peu en la matière puisse écrire des âneries pareilles. Alors on a un fronton et quelques pilastres à chapiteaux corinthiens et paf ! c'est l'influence romaine ! C'est d'une naïveté... Alors, à ce moment-là, la Renaissance, le XVIIème, le XVIIIème et une bonne partie du XIXème sont néoclassiques ! On pourrait rajouter à cette liste de nombreux chapiteaux romans et même gothiques. C'est à peu près comme qualifier de néocubiste tout ce qui possède un angle droit ou de néoroman tout ce qui a une ouverture en plein cintre. Le style néoclassique correspond à une esthétique très précise et on ne peut pas coller ce mot n'importe où.



Voilà c'est dit ! J'arrête là sinon j'en ai pour des heures ! Passons à ce qui nous intéressera ici : les vitraux. Ils sont signés L. Balmet, Grenoble, 1933. On remarque l'utilisation massive de couleurs chaudes à quelques exceptions près, notamment pour le vêtement de la Vierge. Ils sont sur des thèmes différents, sans unité, en dehors des Numéros 4 et 5 qui concernent la vie de Saint-François-de-Sales, très présent dans la ville d'Annecy. Toutes les scènes sont entourées de cinq blasons tous différents. Ces vitraux peuvent sembler très classiques dans leur conception ; ce n'est pas faux mais on note une prééminence des lignes droites dans la façon de couper les carreaux des vitraux et des tonalités de couleurs bien différentes des nombreux vitraux du XIXème siècle.

Vierge en Majesté

Amédée, Comte de Genève fonda cette église en l'an 1360
Nativité
Le 21 juillet 1566 Dame de Sales demande au ciel un fils
Le 8 septembre 1614, Saint François préside le grand pardon
Couronnement de la Sainte Vierge au ciel

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Églises Art Déco
Églises Art Déco
Retour sur tous les articles ayant pour sujet une église de la période 1920-1950, sur le site ou lien vers un autre site.

La rue Duquesne, à Lyon
La rue Duquesne, à Lyon
Les immeubles Art Déco et années 30 de la rue Duquesne, à Lyon.

La rue de Créqui, à Lyon
La rue de Créqui, à Lyon
Les immeubles Art Déco et années 30 de la rue de Créqui, à Lyon.

Le 6ème, THE arrondissement Art Déco de Lyon
Le 6ème, THE arrondissement Art Déco de Lyon
Le quartier le plus Art Déco de la ville de Lyon est sans aucun doute le VIème arrondissement.

Le 12 rue Cassini à Paris
Le 12 rue Cassini à Paris
Immeuble de Charles Abella de 1930. Frise en bas-relief de Xavier Hass. 12 rue Cassini à Paris.

La basilique Saint-Joseph des Fins à Annecy
La basilique Saint-Joseph des Fins à Annecy
Église Notre-Dame des Fins, Annecy, de Dom Paul Bellot de 1941.

Art Déco à Annecy
Art Déco à Annecy
Annecy possède une architecture Art Déco et une architecture des années 30 assez incroyable, répartie dans plusieurs quartiers de la ville.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font