Le monument aux morts de Valence

28 février 2016

Un monument en trois parties

C'est à Henri Joulie, l'architecte Valentinois que l'on doit la mise en oeuvre architecturale du site mais c'est Gaston Dintrat qui a réalisé l'ensemble des sculptures. Cette construction en calcaire, qui célèbre la fin de la première guerre mondiale et célèbre ses morts fut réalisée en 1928 et inaugurée le 24 mars 1929.

L'édifice est divisé en trois parties :
- Une sculpture ailée monumentale : La Victoire.
- Le tombeau d'un soldat anonyme : Le Sacrifice.
- Un mur divisé en trois panneaux : L'Hommage.


La Victoire

Une grande dame ailée, habillée à la mode antique, tenant dans chacune de ses mains une couronne de laurier représente l'allégorie de la Victoire. Il y a plusieurs types de monuments aux morts. Certains pleurent leurs morts, d'autres dénoncent les l'abomination qu'est la guerre et d'autres encore en profitent pour rappeler que pendant cette première guerre, il y a bien eu un vainqueur et un vaincu.
Cette belle dame est juchée sur un petit piédestal à trois étages pyramidaux, lui-même flanqué au sommet de deux colonnes d'inspiration dorique. Les plis de la robe semblent, eux-aussi, répéter la forme pyramidale.


Le sacrifice

C'est la forme du gisant qui a été choisie ici. La forme rappelle les sculptures de la Renaissance. L'ensemble forme un caveau, bâti sur quatre lourds piliers, abritant la sculpture allongée d'un soldat inconnu, en habit de simple soldat, la tête sur son barda.


À trois endroits distincts, on peut lire des citations.

Soyez fiers d'une gloire immortelle. Vous avez paré vos drapeaux. La postérité vous garde sa reconnaissance. Foch.
La bataille qui se livre deîos cinq jours s'achève en une victoire incontestable
Tous officiers, sous-officiers et soldats tous vous avez bien mérité de la Patrie. Joffre.

L'hommage

VALENCE À SES MORTS GLORIEUX. Ces trois panneaux abritent les noms de plus de 600 morts pour la France. En dehors de deux bas-reliefs de visages de soldats, cette partie du monument n'a pas d'intérêt sculptural ni architectural particulier, il en reste à son rôle utilitaire..




L'ensemble comprend également un rajout post guerre de 39-45, dont nous ne parlerons pas.

Vidéo

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Le monument aux morts de Tournon-sur-Rhône
Le monument aux morts de Tournon-sur-Rhône
Le monument aux morts de Tournon en Ardèche, situé au bord de la route est impressionnant par sa taille et par l'expression de son haut-relief.

L'Église Saint-Martin à Perpignan
L'Église Saint-Martin à Perpignan
On doit cette église aux architectes Louis Carlier et Alfred Joffre. Elle date de 1935.

Le monument aux morts de Perpignan
Le monument aux morts de Perpignan
Monument aux morts sculpté par Gustave Violet en 1924. Bas-reliefs, mosaïques, ferronnerie...

Le monument aux morts de Annecy
Le monument aux morts de Annecy
Monument aux morts de Annecy, du sculpteur Philippe Besnard.

Le monument aux morts de Reims
Le monument aux morts de Reims
Monument aux morts dû à l'architecte Henry Royer et au sculpteur Paul Lefèbvre, 1930.

Le monument aux morts de Laon
Le monument aux morts de Laon
La déesse Minerve sur le monument aux morts de Laon, dans l'Aisne.

Le monument aux morts de Romans-sur-Isère
Le monument aux morts de Romans-sur-Isère
Monument aux morts 14-18 signé du sculpteur Gaston Dintrat.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font