La rue Verdi à Nice

02 juin 2017

La rue Verdi, parallèle au front de mer, dans le quartier Jean Médecin (sous-quartier des musiciens ; nous en croiserons d'autres bientôt...) nous présente plusieurs très beaux spécimens d'immeubles des années 20 et 30, sur toute sa longueur. Les voici présentés par ordre de numéro :

N°1

Un immeuble de début de période encore très emprunt d'éclectisme propre aux architectes qui se cherchent. C'est sur les balcons en béton que se situe, pour moi, la part la plus intéressante du travail.


N°3

Son voisin lui ressemble un peu ; notez la corniche entre le 5ème et le 6ème étage, l'alignement et les tailles des fenêtres. Au niveau des différences, on notera moins d'ornement ici, des balcons et bow-windows moins présents. À l'inverse, un travail sur des motifs vague, en bas-relief. La jolie porte utilise également la vague, mais cette fois, verticale.


N°10

Un immeuble d'angle, des années 30, qui lui aussi s'intéresse au motif vague. On remarque des dimensions impressionnantes et des ornements propres très intéressants, notamment au dernier étage.


N°14

On a quelque chose de plus 'pépère', ici ; peu d'éléments accrocheurs. Ceci nous montre qu'il n'y a pas d'unité stylistique dans la rue, ni de réelle unité de niveau de vie, tout du moins à l'époque. Nous sommes aujourd'hui complètement dans des un quartier bourgeois, tout à fait hors de prix !


N°29

Très jolie symétrie. Deux bow-windows fusionnés à gauche et à droite (la notion de bow-window ne doit plus être si présente, dans l'appartement), et des balcons au centre. On note qu'au deuxième étage, on préfère les balcons individuels et balconnets. Ce n'est bien sûr pas la notion de préférence qui importe ici, l'architecte ayant certainement voulu, comme c'est très souvent le cas, rompre avec la monotonie d'une façade trop régulière. Symétrie verticale (suivant un axe vertical) oui, symétrie horizontale, jamais !


N°40

Nous terminons par le plus joli immeuble de la rue, une réalisation des années 20, dans un style très parisien (on retrouve des choses très semblables dans le IVème arrondissement, par exemple). Nul doute que l’œil est attiré immédiatement par cette frise en mosaïque colorée au dernier étage. Celle-ci, à base de cercles et demi-cercles, exploite des motifs floraux imaginaires.


Situation

Rue Verdi à Nice

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Office du tourisme de Nice, trois bas-reliefs Art Déco
Office du tourisme de Nice, trois bas-reliefs Art Déco
Trois bas-reliefs Art Déco sur la façade de cet immeuble niçois.

Art Déco à Paris en Vidéo
Art Déco à Paris en Vidéo
Un travail en vidéo sur cinq lieux importants de l'Art Déco à Paris.

La poste Thiers, à Nice
La poste Thiers, à Nice
Poste Art Déco à Nice, de l'architecte Guillaume Tronchet (1931) toute en brique.

L'Art Déco dans les jeux vidéo
L'Art Déco dans les jeux vidéo
Quelle est la place de l'Art Déco dans le jeu vidéo ?

Le quartiez Cimiez, à Nice
Le quartiez Cimiez, à Nice
Les maisons et immeubles du quartier Cimiez, à Nice (06).

Les plus beaux immeubles Art Déco de Nice
Les plus beaux immeubles Art Déco de Nice
Photos et descriptions des plus beaux immeubles Art Déco de la ville de Nice.

Art Déco à Nice
Art Déco à Nice
Retour sur les dix-sept articles sur l'Art Déco dans la ville de Nice.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font



Jean-Baptiste Posté le 11 septembre 2017 à 19h12

Y aura-t-il un oubli qui occulterait tout ce qui n'a pas été oublié ?
Matt Posté le 11 septembre 2017 à 18h52

Et le numero 36, La Pergola Rue Verdi??