Le monument aux morts de Romans-sur-Isère

27 avril 2017

Le maître mot de ce monument aux morts signé Gaston Dintrat est IMMORTALITÉ. C'est lui qui trône en grosse lettres bien visibles, au plus haut de l'édifice. Alors posons-nous la question : Qu'est-ce qui est immortel ici ? La paix ? Les hommes ? Leur mémoire ? Regardons plus en détail le travail du sculpteur pour tenter d'y voir plus clair.



L'ensemble se divise en trois parties : Une sculpture centrale en haut-relief, quatre colonnes abritant des personnages féminins supportant la troisième partie, une frise en bas-relief, elle-même séparée en deux parties.

Le personnage féminin central peut être identifié comme étant Minerve (Athéna), déesse de la guerre. Son attitude est intéressante. La main gauche célèbre la victoire, la guerre se trouve dans la partie inférieure. Elle est représentée, donc très réelle, elle n'est pas niée mais elle est secondaire par rapport à la main droite, en hauteur, qui tient un rameau d'olivier, symbole de paix.


La déesse est entourée, à sa gauche et à sa droite, de quatre personnages féminins, cariatides supportant l'histoire de cette première guerre mondiale. Ces quatre dames, bien en chair, sont dans le calme, en habits antiques et portent qui des armes, qui du laurier ou de l'olivier.


Et pour terminer, nous avons cette large frise en bas-relief en deux parties. Ces deux parties sont importantes. Elles nous montrent à gauche la guerre, qui se termine, qui appartient au passé. À droite, c'est la reconstruction, la reprise de la vie industrielle, agricole et familiale. C'est l'avenir, c'est l'espoir, peut-être l'espoir du bonheur.


Ainsi, le mot immortalité, flanqué au dessus de la déesse, qui semble avoir du mal à l'atteindre, désigne sans doute le concept le plus simple qui soit, le plus précieux de tous et le plus maltraité pendant la guerre : la VIE.

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Le monument aux morts de Tournon-sur-Rhône
Le monument aux morts de Tournon-sur-Rhône
Le monument aux morts de Tournon en Ardèche, situé au bord de la route est impressionnant par sa taille et par l'expression de son haut-relief.

Le monument aux morts de Valence
Le monument aux morts de Valence
Monument aux morts Art Déco de l'architecte, Henri Joulie et du sculpteur, Gaston Dintrat.

Le monument aux morts de Perpignan
Le monument aux morts de Perpignan
Monument aux morts sculpté par Gustave Violet en 1924. Bas-reliefs, mosaïques, ferronnerie...

Le monument aux morts de Annecy
Le monument aux morts de Annecy
Monument aux morts de Annecy, du sculpteur Philippe Besnard.

Le monument aux morts de Reims
Le monument aux morts de Reims
Monument aux morts dû à l'architecte Henry Royer et au sculpteur Paul Lefèbvre, 1930.

Le monument aux morts de Laon
Le monument aux morts de Laon
La déesse Minerve sur le monument aux morts de Laon, dans l'Aisne.

Les monuments aux morts de la guerre 14-18 en France
Les monuments aux morts de la guerre 14-18 en France
En France, quelle que soit sa taille, quelle ville ne possède pas son monument aux morts ?

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font