L'Art Déco sur Facebook

21 février 2019

J'aimerais simplement en un court article (ou deux), partager quelques réflexions que je me fais sur la place de l'Art Déco sur Facebook, sur ce que peut amener ce réseau social au niveau du partage d'informations et de documents et peut-être également ses défauts.

Je n'aurais jamais pensé, il y a quelques temps, écrire un tel article, mais j'ai tenté une expérience dont les résultats m'ont paru passionnants et je voudrais vous la soumettre, tout d'abord, captures d'écran à la clef.


Un post comme un autre

En février 2019, j'ai posté un ensemble de 5 photos d'un très bel immeuble Art Déco situé dans le 9ème arrondissement de Paris. Pour ce post, 32 personnes ont interagi positivement, manifestant leur approbation par un petit pouce bleu ou un cœur rouge.

divers/art-deco-facebook1.jpg

Jusqu'ici, tout va bien. Il y 1850 personnes abonnées à la page et mon ego serait flatté que chacun des post récupère des centaines de like mais c'est partout pareil, les abonnés Facebook étant sollicités en permanence, il est bien difficile de tout voir et de tout liker. 32 est alors un chiffre tout à fait moyen+, je suis souvent très en dessous et parfois au dessus, sans jamais atteindre de sommets.

Mais c'est sur le post suivant que s'est portée l'expérience proprement dite. J'ai posté le lendemain une photo unique, tirée du groupe de photos précédent (regardez bien, c'est la troisième). Plusieurs réactions étaient donc possible : 1. C'est tout aussi bien que le post précédent. 2. C'est bien mais un peu moins parce que c'est plus court. 3. C'est bien, mais j'ai déjà liké ceci hier.

divers/art-deco-facebook2.jpg

Mais vous me voyez venir. Ce post tronqué a remporté plus de suffrages que le précédent. Alors comment l'expliquer ? Les internautes sont en partie stupides ? Non, du tout , De toute façon, je ne suis pas là pour émettre un jugement. Pressés, ils le sont, pour beaucoup d'entre eux mais pas stupides. La différence entre les deux messages est d'abord visuelle. Les photos du premier sont des miniatures de 165x165 pixels pour les plus petites alors que la photo unique à pour dimension 473x442 px, en tout cas, sur écran d'ordinateur. Sur téléphone portable, la photo seule est encore plus attrayante.

Cette dernière photo est donc plus directement parlante. On peut imaginer sans grand risque d'erreur qu'une majorité d'internautes n'ont pas regardé les photos dans le détail et c'est bien normal, les sollicitations (même autour de l'Art Déco) étant tellement nombreuses.

De mon côté, je note qu'il est plus avantageux de publier une jolie photo que plusieurs photos, montrant un même élément en détail. Par contre, je continuerai de viser la précision et le détail dans mes articles.

Des articles qui font flop

Sur ma page Facebook, je ne poste pas que des photos mais aussi des liens vers les articles de ce site. Ils sont différemment appréciés suivant le sujet mais je peux vous dire qu'ils le sont tout à fait indifféremment du travail fourni. Les articles les plus appréciés sont de la forme « Les plus beaux [...] Art Déco. », une forme somme toute très calibrée pour les réseaux sociaux.

Eh bien pourquoi pas. Une fois de temps en temps je joue le jeu, sans être dans la recherche du clic, par peur de m'y perdre, de « vendre mon âme au diable ». Par contre, un article un peu plus original, comme le suivant, intéressera très peu de monde.

divers/art-deco-facebook5.jpg

Facebook c'est surtout

Les grosses pages américaines, qui postent une ou deux photos par jour, sans en posséder les droits, cela va sans dire (ça m'arrive également), atteignent, eux, des chiffres colossaux pour un sujet aussi secondaire qu'est l'Art Déco, un sujet sans humour et non lié à l'actualité. Et plus l'automobile, la radio ou l'actrice est belle, plus la photo sera likée, commentée et partagée.

Comme je l'ai dit plus haut, ceci ne me semble pas critiquable en soit. C'est ainsi, c'est le jeu, c'est le sport. J'ai choisi, pour ma part, de rester en catégorie amateur, de rester hors compétition.

divers/art-deco-facebook7.jpg

Merci

Merci à vous tous, qui prenez le temps de vous arrêter cinq minutes sur un article, qui n'a pourtant rien de divertissant et qui ne vous permettra certainement pas de briller en société.

Dans un prochain article sur ce même réseau social, je développerai les différentes pages, toujours plus nombreuses, qui tournent autour de l'Art Déco.

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Rue du conservatoire, une poste Art Déco dans le 9ème arrondissement de Paris
Rue du conservatoire, une poste Art Déco dans le 9ème arrondissement de Paris
Une poste Art Déco tout en brique, avec de nombreux motifs et mosaïques.

Rue la Boétie, une poste Art Déco dans le 8ème arrondissement
Rue la Boétie, une poste Art Déco dans le 8ème arrondissement
Une poste Art Déco assez incroyable au 51 rue la Boétie dans le 8ème arrondissement de Paris.

Le cinéma Odeon de York en Angleterre
Le cinéma Odeon de York en Angleterre
Un cinéma anglais de 1937 des architectes Harry Weedon et Robert Bullivant.

Le théâtre Majestic à Singapour
Le théâtre Majestic à Singapour
Une théâtre Art Déco à Singapour, 1928.

Modernisme et chocolat, l'usine Elite de Ramat Gan, en Israël
Modernisme et chocolat, l'usine Elite de Ramat Gan, en Israël
L'usine de fabrication de chocolat et de café de Ramat Gan, en Israël.

L'Art Déco au cinéma III
L'Art Déco au cinéma III
L'Art Déco dans le cinéma, principalement les films des années 20 et 30. Page 3.

L'Art Déco dans le jeu vidéo Les Sims 4
L'Art Déco dans le jeu vidéo Les Sims 4
Les constructions Art Déco dans le jeu vidéo Les Sims 4, maisons et immeubles.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font