L'Art Déco à Lyon

25 mars 2017

Retour sur tous les articles sur l'Art Déco et l'architecture moderne dans la ville de Lyon, dans le Rhône. On commence par l'Art Déco arrondissement par arrondissement, puis les œuvres architecturales célèbres et/ou intéressantes (immeubles, églises, édifices publics...) puis les rues chargées de l'histoire de l'entre-deux-guerres, principalement dans le VIème arrondissement, le plus riche.

Je n'ai pas encore écrit sur le travail de Tony Garnier à Lyon, c'est en cours, et ce travail nous réservera quelques articles supplémentaires. Et même si j'ai pas mal parcouru les rues de la capitale des Gaulle, je suis sûr qu'elle cache encore bien des trésors. Cette page pourra donc encore évoluer.

Le premier arrondissement de Lyon

Le premier arrondissement de Lyon

D'après moi, le premier arrondissement de Lyon, le plus central, n'est pas riche en Art Déco. Il offre de jolies merveilles du Moyen Âge et de la Renaissance mais les fans d'architecture d'entre-deux-guerres resteront sur leur fin, sortis du quai Jean Moulin. Voici les quelques œuvres glanées dans le premier.

Le deuxième arrondissement de Lyon

Le deuxième arrondissement de Lyon

Le deuxième arrondissement de Lyon est celui de la presqu'île, avec la gare Pérache et la place Bellecour. Il s'agit donc d'un quartier assez huppé mais très XIXème et peu chargé en architecture moderne et Art Déco. Voyons justement ici les exceptions, bâtiments publiques et immeubles d'habitation.

Le troisième arrondissement de Lyon

Le troisième arrondissement de Lyon

Le niveau social des habitants du 3ème arrondissement n'est pas uniforme (et c'est très bien comme ça). Il en était deux même pendant la période d'entre-deux-guerres. Ainsi, on pourra trouver des immeubles joliment ornés et d'autres constructions à bas coût. Mais dans l'ensemble, le quartier alterne les bâtiments du XIXème avec des constructions plus récentes, des années 60 et 70.

Le quatrième arrondissement de Lyon

Le quatrième arrondissement de Lyon

Le quatrième arrondissement de Lyon, c'est celui de la Croix-Rousse, dans les hauteurs de la ville mais en dehors de son célèbre théâtre, ce quartier est très pauvre en architecture moderne et Art Déco.

Le cinquième arrondissement de Lyon

Le cinquième arrondissement de Lyon

Dans le quatrième arrondissement, celui du vieux Lyon et de Fourvière, je n'ai recensé à ce jour qu'un seul bâtiment Art Déco. J'ai l'espoir que d'autres viennent compléter cette toute petite liste.

Le 6ème, THE arrondissement Art Déco de Lyon

Le 6ème, THE arrondissement Art Déco de Lyon

On trouve de jolies choses Art Déco un peu partout à Lyon : À la Croix-Rousse, au centre, à la périphérie mais l'arrondissement qui rassemble le plus de constructions d'entre-deux-guerres est sans aucun doute le VIème. J'ai déjà traité cet arrondissement dans pas moins de huit articles, précédemment mais je n'ai pas montré la totalité du matériel photographique en ma possession...

Le septième arrondissement de Lyon

Le septième arrondissement de Lyon

Le septième arrondissement est incontestablement, après le sixième, le plus fourni en architecture d'entre-deux-guerres de la ville de Lyon : École, église, immeubles, garage, commerces... on y trouvera tous les genres, sans toutefois qu'il y ait spécialement une concentration de constructions Art Déco en un même quartier.

Le huitième arrondissement de Lyon

Le huitième arrondissement de Lyon

Le huitième arrondissement, ce sont les grands immeubles Art Déco que l'on peut voir depuis le train, sur notre droite, en rejoignant la gare Part-Dieu depuis le Sud, ce sont plusieurs autres immeubles ou maisons mais c'est surtout la Cité Tony Garnier...

Le neuvième arrondissement de Lyon

Le neuvième arrondissement de Lyon

Le neuvième arrondissement est un des plus éloignés du centre de Lyon. Une visite bien complète de ce quartier ne m'a pas apporté beaucoup de matériel en matière d'Art Déco ou d'architecture contemporaine. Comme toujours, j'ai pu en oublier, bien sûr. Voici toutefois ce que je peux proposer...

La poste de Lyon, une architecture des années 30

La poste de Lyon, une architecture des années 30

La poste de Lyon dans le Rhône (69), a été construite par Michel Roux-Spitz entre 1935 et 1938. Elle est située 10 place Antonin-Poncet, presque Place Bellecour. Son architecture ne mérite pas forcément de faire couler beaucoup d'encre. Voyons plutôt

La bourse du travail de Lyon

La bourse du travail de Lyon

La bourse du travail de la ville de Lyon dans le Rhône (69) a été construite de 1929 à 1936 par Charles Meysson, architecte en chef de la ville. La décoration intérieure de l'édifice, réalisée en 1936 par plusieurs artistes et artisans lyonnais. La grande salle de spectacle a été modifiée en 1971, c'est la raison pour laquelle vous ne verrez pas de photos de l'intérieur.

L'hôtel Lugdunum à Lyon

L'hôtel Lugdunum à Lyon

Ce qui sera intéressant dans cet ancien hôtel lyonnais, malheureusement reconverti en bureaux, c'est sa date de construction : 1924. En matière d'Art Déco, tout ce qui est avant 1925 peut être considéré comme faisant partie des débuts de la période. Et en effet, le travail fascinant de l'architecte Valère Perrier comporte de nombreux éléments éclectiques...

L'immeuble Cateland, à Lyon

L'immeuble Cateland, à Lyon

Cet immeuble d'habitation est connu pour être le premier immeuble en béton de la ville de Lyon, ce matériaux étant réservé jusqu'ici à des structures plus grosses, plus utilitaires. C'est l'architecte Emmanuel Cateland qui a eu pour tâche de surélever ce petit commerce avec un étage, en 1911.

Immeuble des soiries Rosset, 9 quai Jean Moulin à Lyon

Immeuble des soiries Rosset, 9 quai Jean Moulin à Lyon

Cet immeuble, tout à fait inattendu au bord des quais du Rhône à Lyon est l'oeuvre de l'architecte Georges Curtelin. L'ouvrage, conçu à l'origine pour les soieries Rosset a été terminé en 1932. Je dis qu'il est inattendu car il rond avec la ligne et l'esthétique fin XIXème de la grosse majorité des immeubles de la rue.

Le garage Citroën à Lyon

Le garage Citroën à Lyon

Ce garage est l'oeuvre de l'architecte Maurice-Jacques Ravazé. Il a été construit en béton armé, seul capable de réaliser d'aussi grandes structures d'un seul tenant (sans piliers) en 1932. Ces dimensions sont de 130 / 52 m, c'est un dire un pâté de maison entier. Photos et liens vers les meilleurs articles.

Le central téléphonique Lalande à Lyon

Le central téléphonique Lalande à Lyon

En sortant de la station métro Brotteaux, dans le quartier du même nom, dans le VIème arrondissement de Lyon, on tombe nez à nez avec ce curieux bâtiment : un central téléphonique, qui a pris le nom de sa rue : Lalande.

Église Saint-Antoine à Lyon

Église Saint-Antoine à Lyon

Cette église en béton armé fut construite par l'architecte Gabriel Bonnamour, de 1930 à 1934. Le bas-relief du Christ en croix de la façade est de L. Bertola, il date de 1950. Les motifs en étoile ne sont du tout typiques de l'Art Déco.

La rue Sully à Lyon

La rue Sully à Lyon

La rue Sully, située dans le très riche VIème arrondissement de Lyon, dans le Rhône (69) fait partie de ses rues si passionnante pour les gens comme moi : elle rassemble de nombreux immeubles des années 20 ou 30, sur toute sa longueur. Les photos de tous ces immeubles, dans le détail, avec leur ornementation...

La rue Duquesne, à Lyon

La rue Duquesne, à Lyon

La rue Duquesne, à Lyon, est située au milieu du VIème arrondissement de Lyon. C'est dans la partie centrale de cette rue que nous allons trouver des beaux ou très beaux immeubles des années 30 jusqu'aux années 40. On trouvera toutes les formes possibles mais en angle, c'est toujours l'arrondi qui prévaut.

La rue de Créqui, à Lyon

La rue de Créqui, à Lyon

La rue de Créqui traverse verticalement la presque totalité du VIème arrondissement de Lyon, depuis le Cours Gambetta jusqu'au parc de la Tête d'Or, soit près de 2 Km. Elle parcourt donc plusieurs quartiers. Nous nous intéresserons à la partie qui propose des constructions d'entre-deux-guerres, soit la partie la plus au nord.

Les immeubles Art Déco du Boulevard des Belges, à Lyon

Les immeubles Art Déco du Boulevard des Belges, à Lyon

Au cœur du VIème arrondissement de Lyon, le boulevard des Belges, longeant le Parc de la Tête d'Or nous donne de merveilleux exemples d'immeubles bourgeois de style Art Déco. Ces édifices comptent au moins sept étages et sont richement ornés et décorés.

La rue Crillon, à Lyon

La rue Crillon, à Lyon

Les premiers numéros de la rue de Crillon, dans le VIème arrondissement de Lyon, c'est à dire la partie la plus éloignée du Parc de la Tête d'or, ont été aménagés dans les années 30 et nous offrent une ribambelle de bâtiments intéressants.

Le quartier Brotteaux, à Lyon

Le quartier Brotteaux, à Lyon

Sans réelle unité stylistique, on peut noter quelques points communs pour ces immeubles, car nous sommes exclusivement dans les années 30, les immeubles ont six étages avec un dernier étage mansardé, ils exploitent les bow-windows mais pas les balcons et ils sont de standing moyen.


PARTAGEZ CET ARTICLE
Facebook Google+

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font