L'Art Déco à Orléans

04 septembre 2022

L'Art Déco à Orléans, dans le Loiret, c'est d'abord un quartier entier, situé proche de la cathédrale et du musée des beaux-arts, reconstruit après la guerre, autour de la plage Halma Grand, et les rues Théophile Chollet, et Fernand Rabier. Chacune est tellement riche qu'un article a été fait sur chacune de ces rues (voir ci-contre ou ci-dessous).

Mais nous allons commencer par l'Art Déco qui n'est pas dans ce quartier d'entre-deux-guerres, et il faut être honnête.... ça ne va pas très loin au niveau quantité. Le plein-centre (autour de la place du Martroi) possède de jolis immeubles 1900, la rue Royale est encore chargée d'histoire avec ces constructions du XVIIIè siècle, d'autres quartier proches du centre ont été bombardés pendant la deuxième guerre et entièrement reconstruits dans un style années 50, pas du tout fastueux. Ainsi, les constructions des années 20 et 30 à Orléans se concentrent-elles principalement sur le quartier précédemment cité. Voici les exceptions, pour commencer.


Eglise Saint-Paul-Notre-Dame-des-Miracles

Ou ce qu'il en reste... Nous avons ici une base romane, dont il reste la tour. L'église a brûlé pendant la deuxième guerre et a été reconstruite dans les années 50. Et l'Art Déco là-dedans ? Par chance, la chapelle des Miracles (qui sert aujourd'hui de chœur à l'église moderne) a été épargné et avec elle, les mosaïques des années 20 dessinées par P. Refoulé et réalisée par Mauméjan. Les dessins montrent des scènes de la vie de Jeanne d'Arc, sainte très très très présente à Orléans (trop, si vous me demandez mon avis ! Vous ne le faites pas, vous avez raison.)


Immeuble 27 rue Charles Sanglier

Une exception. Un immeuble bourgeois, en pierre et béton, très massif mais qui possède une certaine originalité.


Immeuble Années 30

Ah oui, c'est bien horrible, nous sommes d'accord. Je ne le montre QUE parce que la ville n'est pas très riche en immeubles de la sorte. À Paris, je ne photographie même pas ce genre de choses.


Maison Rue des Anglaises

Et c'est là que se terminera la liste des exceptions, disséminées ici et là aux quatre coins de la ville. Celle-ci n'est pas très loin des quartiers qui suivent mais suffisamment (500 m environ) pour ne pas en faire partie. Balcon, fronton, porte, une maison adorable, assurément !


LE QUARTIER ART DÉCO

Si l'on permettez, je ne vous montrerai dans cette partie que quelques photos de chaque rue, en vous invitant à rejoindre l'article complet sur la place ou la rue en question. Au loin (mais pas tellement), sur cette photo, on distingue la flèche de la cathédrale Sainte-Croix.


La place Halma Grand

La rue d'Alsace-Lorraine

La rue Fernand Rabier

La rue Théophile Chollet

Les rues Emile Davoust et Paul Fourché

Situation

Vidéo


Partagez cet article

Facebook Twitter Pinterest

Rejoignez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Facebook

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Les plus beaux immeubles Art Déco du 15ème arrondissement de Paris
Les plus beaux immeubles Art Déco du 15ème arrondissement de la capitale française.

L'Art Déco à Montargis dans le Loiret
L'architecture Art Déco dans cette ville moyenne du département du Loiret.

Les immeubles de la place Halma Grand, à Orléans
La place Halma Grand est située tout juste en périphérie du centre d'Orléans, avec vue sur la cathédrale Sainte-Croix.

Les immeubles de la rue d'Alsace-Lorraine, à Orléans
Après un premier article sur la Place Halma Grand, à Orléans, attaquons-nous à la rue la plus chargée en Art Déco de la ville, la rue d'Alsace-Lorraine.

Les immeubles de la rue Fernand Rabier, à Orléans
La rue Fernand Rabier s'étend du musée des beaux-arts jusqu'aux boulevards nord. C'est une rue de plus de 200m ; il est donc naturel d'y trouver de jolies choses, en quantité.

Les immeubles de la rue Théophile Chollet, à Orléans
Quatrième article sur l'Art Déco dans la préfecture du Loiret, Orléans et son quartier « Années 20 » (principalement), situé à deux pas de la cathédrale.

Les rues Emile Davoust et Paul Fourché à Orléans
Après quatre articles très chargés sur le quartier Art Déco d'Orléans, j'ai choisi de regrouper deux rues pour la simple raison qu'elles sont plus petites...


Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font