Tous les articles

Page 5


Le boulevard Camille Flammarion à Marseille

Trois immeubles Art Déco de styles très différents, années 20 et 30. Le numéro 61, avec ses médaillons en bas-relief étant le plus intéressant des trois.

Bourse du travail de Marseille

La bourse du travail de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, est l'oeuvre de l'architecte Eugène Sénès. Elle date de 1936 et elle est située boulevard Charles Nédélec, dans le 3ème arrondissement. Il s'agit d'un bâtiment en béton de cinq étages, ce qui en fait une bourse du travail de dimension imposante, si on la compare à d'autres...

Opéra de Marseille

L'actuel opéra de Marseille a été construit entre 1920 et 1924, sur les cendres du l'ancien bâtiment du XVIIIème siècle. On doit sa construction à l'architecte Gaston Castel. Il est classé aux monuments historiques en 1997.

Palais de Justice annexe de Marseille

Situé sur la gauche du palais de justice du XIXème siècle, dans le 6ème arrondissement de Marseille, cette annexe est aussi appelée Pavillon Montyon. Elle a été érigée en 1933 par Gaston Castel à qui l'on devait déjà l'opéra de Marseille, en 1926.

Monument à Louis Capazza et Alphonse Fondère, à Marseille

Monument à la gloire des aéronautes Louis Capazza et Alphonse Fondère qui furent les premiers à relier Marseille à la Corse par ballon en 1886. Architecte : Gaston Castel ; Sculpteur : Louis Botinelly.

Lycée Michelet à Marseille

Sur ce lycée, on sait peu de choses, on trouve très peu d'informations, au niveau de l'architecture. On connaît le nom de l'entrepreneur Justin Dalmas mais je n'ai pas pu trouver le nom de l'architecte. On voit aussi sur un panneau 1932-1934 qui nous renseigne sur les trois ans de travaux.

Affiches de cinéma Art Déco I

De toutes les affiches de film créées dans les années 20 et 30, certaines sont plus modernes ou plus Art Déco que d'autres. La question que nous allons nous poser est : « Qu'est-ce qui fait qu'on peut parler d'une affiche Art Déco (ou moderne) ? »

Villa Seurat, à Paris

La villa Seurat, comme son nom ne l'indique pas, est une impasse du 14ème arrondissement de Paris qui commence rue de la Tombe Issoire. Cette rue regroupe plusieurs ateliers d'artistes, peintres, architectes, sculpteurs, céramistes et même écrivains ayant choisi de se regrouper.

Soissons Art Déco

Sans être aussi flamboyante ou démonstrative, comme à Reims et Saint-Quentin, l’architecture Art Déco n’en n’est pas moins présente à Soissons. C’est très souvent dans les détails ou par la présence d’un ou plusieurs éléments architecturaux qu’elle s’exprime. Cela méritait la réalisation d'un guide de balade "le nez en l'air".

L'Art Déco à Saint-Quentin, dans l'Aisne

Onze articles internes au site, consacrés à cette ville, avec des photos personnelles uniquement, ainsi que les meilleurs articles trouvés sur internet, généraliste ou sur un sujet particulier.

La place de l'hôtel de ville de Saint-Quentin

La place de l'hôtel de ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne ne fut, par miracle, qu'en partie détruite par les bombardements de la première guerre mondiale. Ainsi, on ne lui trouve aucune unité architecturale. Se mêlent la mairie et son architecture gothique (largement remaniée au XIXème siècle puis retouchée après la guerre), des constructions de la fin du siècle précédent et des architectures nouvelles.

La rue du Gouvernement à Saint-Quentin

La rue du Gouvernement, à Saint-Quentin, c'est six maisons toutes très différentes, du N°31 au N° 54, que l'on peut qualifier d'Art Déco, sans qu'elles soient le moins du monde typiques de la période. Chacune d'entre elle possède entre même temps des éléments modernes et de gros éléments encore éclectiques, parfois sans grand intérêt.

Régionalisme et reconstruction à Saint-Quentin

À la sortie de la guerre, la ville de Saint-Quentin est détruite ou inhabitable à 80%. Un plan de d'extension et d’embellissement s'amorce dès 1919, dessiné par Paul Bigot. Certaines constructions sont reproduites à l'identique, d'autres sont un style éclectique qui ne fera pas couler beaucoup d'encre, d'autres encore adoptent un régionalisme à la mode depuis 1900.

Les plus belles maisons Art Déco de Saint-Quentin

Les maisons Art Déco à Saint-Quentin, dans l'Aisne, sont peut-être moins nombreuses que les immeubles que nous avons vu récemment, mais que de jolis exemples d'architecture réussie là-encore. Voyons ici les plus belles d'entre elles, avec toute la subjectivité que cela suppose. Notons que parfois, la limite entre maison et immeuble est ténue.

Les plus beaux immeubles Art Déco de Saint-Quentin

Parmi toutes les constructions Art Déco de la ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, on compte de nombreux immeubles. Parmi ceux-ci, certains sortent du lot par leur originalité, leurs spécificités, leurs particularité, leurs couleurs ou leur beauté.

La gare de Saint-Quentin

La gare de Saint-Quentin, dans l'Aisne, a été mise en service en 1850. Cette première ébauche sera remplacé par un édifice plus fonctionnel en 1887. Mais celui-ci sera détruit par un incendie en 1921. La version que nous connaissons aujourd'hui date de 1926 ; on la doit aux architectes Gustave Umbdenstock et Urbain Cassan.

Saint-Quentin, Art Déco ou pas ?

Saint-Quentin possède des trésors Art Déco, la chose est très documentée. Le but de cet article est de se poser la question de l'appartenance à l'esthétique Art Déco de plusieurs constructions faisant assurément partie de la période entre-deux-guerres mais n'étant pas toujours très enclins à mettre en avant des éléments modernes ou Art Déco.

Le pont de la gare à Saint-Quentin

Le pont de la gare de la ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, c'est d'abord deux gros phares-pylônes réalisés par Paul Bigot en 1929, visibles de très loin (et c'est le but !). Leur forme pyramidale et la présence d'éléments de forme chevron les rangent nettement l'esthétique Art Déco.

Bas-reliefs Art Déco à Saint-Quentin

La ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, possède tellement de bâtiments Art Déco que la probabilité de trouver de jolis ornements, de jolis décorations et donc, pour ce qui nous intéresse ici, des bas-reliefs, est très importante. Frontons sculptés de motifs fleurs et feuilles, paniers de fleurs ou de fruits, typographies...

La poste de Saint-Quentin dans l'Aisne

La poste de Saint-Quentin, dans l'Aisne, est un bâtiment de deux étages en brique possédant toutes les caractéristiques de l'Art Déco. On la doit à l'architecte René Delannoy et elle est datée de 1929.

Art Déco à Lille

Retour sur tous les articles Art Déco sur la ville de Lille, encore trop méconnue au niveau de son architecture du XXè siècle, et sa proche banlieue.

Les plus beaux immeubles Art Déco de Lille

La ville de Lille possède des immeubles Art Déco par dizaines (et peut-être par centaine, je n'ai pas tout vu) ! On a pu voir dans de précédents articles qu'il y avait vraiment de tout dans cette ville : des constructions de tout début de période, des choses bien plus tardives, du béton, de la brique, de la pierre, de la qualité, de l'originalité mais aussi de la médiocrité....

Le Parc Amable Chanot à Marseille

Ce parc Amable Chanot, à Marseille, situé Rond-Point du Prado, n'a aujourd'hui de parc que le nom. Il existe bien des jardins du même nom un peu plus loin, mais les grilles, qui nous intéressent ici, mènent droit au stade Vélodrome. Grille d'entrée de Joseph Lajarrige et de Louis Trichard, 1922.

La rue de Béthune à Lille

Une très jolie rue que cette rue de Béthune, à Lille, dans le Nord. Une grande variété de constructions des années 20 et 30, principalement des immeubles et quelques commerces, tous très différents. Qui dit variété dit aussi variété de matériaux : béton, brique, pierre, céramique...

L'Art Déco dans les dessins animés

Cette page recense toutes les images Art Déco utilisées dans les dessins animés long métrage. Les réalisateurs de longs métrages d'animation peuvent être sensibles à l'esthétique Art Déco et sont heureux de la mettre en avant. Qu'elle soit fictive ou réelle, on a alors de petits bijoux...

L'architecture du film d'animation Dans un recoin de ce monde

Ce film d'animation japonais, qui a pour titre original Kono sekai no katasumi ni a été réalisé en 2016 par Sunao Katabuchi. Il débute au milieu des années 30, à Hiroshima et se prolonge, vous vous en doutez, jusqu'à la fin de la deuxième guerre mondiale. Des recherches incroyables semblent avoir été menées pour retrouver des éléments architecturaux précis de la ville et plus spécifiquement du centre ville, dont certains quartiers ont été construits dans les années 20 et 30...

Le livre 36 000 cicatrices, les monuments aux morts de la grande guerre

On doit l'ouvrage 36 000 cicatrices, les monuments aux morts de la grande guerre, aux éditions du patrimoine à un collectif d'auteurs, principalement François Hébel, commissaire de l'exposition 36 000 cicatrices, 36 000 communes, à l'origine de cet ouvrage, Antoine Prost, historien et Patrice Alexandre, sculpteur.

La place de la gare à Lille

Nous avons déjà parlé des hôtels Art Déco du quartier de la gare, mais il n'y a pas que des hôtels sur la place de la gare de Lille, dans le Nord, mais également de magnifiques immeubles, tous très différents dans leur conception.

La rue de Molinel à Lille

Dans la rue de Molinel, qui va du musée des Beaux-Arts à la gare de Lille Flandres, j'ai compté huit magnifiques immeubles ou hôtels Art Déco des années 20. Il y en a sûrement davantage dans cette période, mais je n'ai choisi de m'arrêter que sur les immeubles montrant de réels éléments Art Déco. Si la brique, symbole de la région est très souvent présente, elle est parfois minoritaire allant jusqu'à apporter une simple touche de couleur pour un bâtiment en béton.

La rue de l'Hôpital Militaire à Lille

La rue de l'Hôpital Militaire, à Lille, dans le Nord, abrite cinq constructions (à ma connaissance) Art Déco de facture magnifique, des immeubles d'habitation uniquement. Tous très différents bien que voisins, il possèdent tous des éléments définissant la période de façon très forte et très nette. Tous ces bâtiments datent du début de la période, les années 20...