Tous les articles

Page 2


L'Art Déco au cinéma V

Où l'on voit la présence de l'Art Déco dans les films des années 30, les premiers films partants, les premières comédies musicales. Il commence à être question d'Art Déco comme on le connaît aujourd'hui.

Couvertures de livres Art Déco

Au fil des années, j'ai photographié, scanné ou récupérer à droite à gauche (Pinterest ou réseaux sociaux) des images de couvertures d'ouvrages des années 20 ou 30, clairement décorées en s'inspirant d'une esthétique en vogue à l'époque, l'Art Déco, même si ce nom n'était pas encore utilisé.

La rue Georges Sorel, à Boulogne-Billancourt

La rue Sorel de Boulogne est ce que l'on appelle une « rue Art Déco ». J'y ai compté pas moins de onze immeubles Art Déco, tous entre six et huit étages (sauf un). L'élément principal est la brique, mais le béton est présent également. Ce sont des constructions de standing moyen supérieur, qui possèdent de jolis éléments, dont des portes en ferronnerie. Penchons-nous en détail sur chacun de ces numéros.

La rue Gambetta, à Boulogne-Billancourt

Après les rue du Belvédère et rue Denfert-Rochereau, complétons notre collection de maisons modernes à Boulogne-Billancourt avec la belle rue Gambetta, proche de Paris et des terrains de tennis de Roland Garros. Alors forcément, qui dit proximité avec le XVIème arrondissement de Paris, qui plus est Passy, proximité avec le parc, Boulogne... dit forcément immobilier de folie. Si à cela vous rajoutez des grands noms d'architectes des années 20 comme Pierre Patou, on atteint des chiffres auxquels vous et moi ne pouvons même pas rêver.

La rue Denfert-Rochereau à Boulogne-Billancourt

Après un article sur la très riche rue du Belvédère, prolongeons le travail sur l'architecture moderne dans la ville de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine (92). Ce sont encore de très grands noms qui circulent dans les architectes ayant travaillé rue Denfert-Rochereau, dans le nord de la ville : Robert Mallet-Stevens, Le Corbusier, Raymond Fisher...

La rue du Belvédère à Boulogne-Billancourt

La rue du Belvédère de Boulogne, proche du Parc des Princes, est un musée de l'architecture à ciel ouvert. Nous parlons ici d'un musée de l'architecture des années 20, moderne ou Art Déco. Plusieurs noms célèbres ont laissé leur emprunte ici, des frères Perret à André Lurçat. Voyons dans le détail les caractéristiques de toutes les maisons de cette rue.

L'Art Déco dans le jeu vidéo Les Sims 4

Dans ce jeu vidéo que je connais mal (j'ai juste vu mes enfants jouer à la version 3 de façon occasionnelle), le joueur est invité à créer une ville de toutes pièces. À vrai dire, tout dépend du temps, de la motivation et de la créativité de la personne. Il est possible de ne gérer que des pattern déjà créés, mais on peut aller beaucoup plus loin et construire sa propre maison, son propre immeuble Art Déco à partir de blocs de toutes tailles à assembler comme des briques lego.

Les fontaines Landowski de la place de la porte de Saint-Cloud, à Paris

Cette double fontaine est l'oeuvre des architectes Jacques Billard et Robert Pommier et du sculpteur Paul Landowski. Elle a été montée en 1937 pour l'exposition internationale des Art et Techniques dans la vie moderne. En effet, porte de Saint-Cloud, se tenait une extension de cette exposition, loin du palais de Chaillot, consacrée au sport et à la chasse. Ces deux fontaines tenaient alors lieu de portes.

Modernisme et chocolat, l'usine Elite de Ramat Gan, en Israël

Elite est la principale société israélienne de production de café et de confiserie. Eliyahu Fromchenko a commencé à expérimenter la fabrication de chocolat dans sa propre cuisine en Russie en 1918. Eliyahu était destiné au commerce de la confiserie et a déménagé à Riga en Lettonie où Son frère, Leonid, a acheté la compagnie Laima en 1925. En 1933, la Lettonie était devenue très peu accueillante pour les Juifs et les Fromchenkos ont vendu l'entreprise pour déménager à Eretz, en Israël.

Art Déco à Puteaux (92)

Nous avons déjà évoqué dernièrement l'hôtel de ville de Puteaux, de 1936, dans un précédent article, voyons aujourd'hui les œuvres Art Déco de cette ville des Hauts-de-Seine, si moderne aujourd'hui, avec ses grandes tours, les plus hautes de France. On croisera à cette occasion un bureau de poste ainsi que quelques immeubles.

L'hôtel de ville de Puteaux

Cet hôtel de ville de 1937 est l'oeuvre des architectes Jean et Edouard Niermans, vainqueurs du concours lancé par la municipalité dans les années 20. Toute une palanquée d'artistes ont travaillé pour la décoration intérieure : Raymond Subes pour les ferronneries, Louis Bouquet, que l'on retrouvera plus bas, le peintre Pierre Dionisi, la Maison Noël, la société Perron-Moyne et Tantôt...

L'Art Déco à Cachan (94)

Lors d'une visite à Cachan, dans le Val-de-Marne, situé dans un périmètre honorable autour de la station RER Bagneux, j'ai eu la chance de trouver une église (fermée), une école, des immeubles de qualité et de jolies maisons. Même s'il s'agit là de la partie centrale de la ville, on peut tout à fait imaginer d'autres jolies choses à voir un peu plus à l'extérieur.

L'Art Déco au cinéma IV

La présence de l'Art Déco dans le cinéma. Dans cet article seront développés principalement les films des années 30. On parlera autant d'Art Déco que de modernisme.

L'Art Déco à Vincennes (94)

Vincennes, c'est d'abord son bois et son superbe château (à voir) mais pour nous, c'est aussi de jolis immeubles Art Déco. Après avoir fait un premier repérage sur Google maps, je me suis offert une promenade sur l'Avenue de Paris et les rues perpendiculaires, entre l'arrêt de Métro Château de Vincennes et Saint-Mandé.

Art Déco aux Lilas (93)

J'ai beaucoup apprécié ma promenade aux Lilas, en Seine-Saint-Denis. Déjà, je trouve que cette ville a un certain charme, un certain cachet, son architecture, au sens large est intéressant, son centre est sympathique. Mais j'ai aussi beaucoup apprécié son patrimoine Art Déco (car j'y suis allé pour ça), grâce à son école de toute beauté mais aussi grâce à ses quelques immeubles.

Affiches de cinéma Art Déco III

Un troisième article consacré aux affiches de cinéma de la période entre-deux-guerres. J'ai gardé ici celles qui avaient au moins un petit élément Art Déco ou moderne mais tout ceci est très tangent, très relatif en un sens, surtout 90 ans après.

Le cinéma Odeon de York en Angleterre

J'ai dû me rendre dernièrement à York pour travailler. En restant près du centre, j'ai été ravi de trouver ce qui est peut-être le meilleur exemple d'Art Déco de la ville sur Blossom Road, à deux pas de mon hôtel. Le cinéma Odeon a été construit en 1937 dans le cadre de la chaîne du même nom appartenant à Oscar Deutsch.

Actualité et divers, page2

J'ai choisi de rassembler sur cette page des documents croisés ici ou là qui n'ont pas leur place dans un article : une image unique tirée d'un film ou d'une série, une information tirée de l'actualité, un site web ou une page Facebook intéressants à partager... Page2

L'architecture dans le film Robin des bois (2018)

Je viens de voir le film Robin Hood avec ma famille et j'ai tout de suite pensé à vous ; pour être exact, j'avais tellement de choses à dire sur l'architecture que je me suis dit qu'il était préférable que j'extériorise tout ceci dans un article, d'autant qu'il est question d'architecture d'entre-deux-guerres, aussi curieux que cela puisse paraître !

Art Déco à Neuilly-sur-Seine (92)

Neuilly-sur-Seine, une ville de riche ? Oui, on ne va pas se mentir, l'argent circule et cela transparaît sur le prix de l'immobilier mais qu'en était-il dans les années 20 et 30 ? Si la ville était déjà riche à l'époque, les immeubles et les maisons devraient ressembler à celles des grandes avenues du 16ème arrondissement de Paris, c'est logique ! Eh bien... c'est un peu différent...

L'Art Déco à Saint-Ouen (93)

À Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis (93), pas de grosse structure Art Déco, mais des immeubles, un certain nombre d'immeubles pas du tout inintéressants, certains pour être des habitations sociales. Faisons le tour de ce que j'ai pu croiser après une petite promenade sur les principales avenues de la ville ainsi que les rues avoisinantes.

L'Art Déco sur Facebook

J'aimerais simplement en un court article, partager quelques réflexion que je me fais sur la place de l'Art Déco sur Facebook, sur ce que peut amener ce réseau social au niveau du partage d'informations et de documents et peut-être également ses défauts.

Art Déco à Maisons-Alfort (94)

Quatre articles ont déjà été écrits sur la ville de Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne et pourtant, tout n'a pas été dit... La ville semble avoir pris conscience de son patrimoine d'entre-deux-guerres pendant les années 2010 et projette de se faire connaître grâce à ce dernier, ce qui est une excellente idée, qui pourrait s'appliquer dans de biens nombreux cas. Voir ce document de la ville, sur le patrimoine des années 30.

L'église Sainte-Agnès de Maisons-Alfort

Cette église, située proche du métro École Vétérinaire (ligne 8, pour ceux qui voudraient s'y rendre), date de 1933. Elle fut bâtie par les architectes Marc Brillaud de Laujardière et Raymond Puthomme. Pas inintéressante (mais difficile à photographier), elle a tout d'une construction des années 30, en tout cas à l'extérieur, pas le choix de sa géométrie à peine coupée par la présence de ces quatre colonnes aux chapiteaux introuvables en dehors de ces années-là.

Maisons Art Déco à Maisons-Alfort

Nous avons parlé des immeubles Art Déco avec de jolies bâtisses, y compris le square Dufourmentelle, mais la ville de Maisons-Alfort peut aussi s’enorgueillir (comme j'y vais !) de la présence de belles maisons Art Déco sur son sol. Réparties un peu partout dans la ville (spécialement loin de l'agitation), elles sont toutes différentes et ont toutes de l'intérêt.

Immeubles Art Déco à Maisons-ALfort

À Maisons-Alfort, lorsqu'on prend le risque de s'éloigner un peu des sentiers battus, on ne risque pas de s'ennuyer très longtemps lorsqu'on aime l'Art Déco. En effet, la ville, très proche de son patrimoine d'entre-deux-guerres, comporte de très jolies pièces, pas forcément référencées, d'ailleurs. Au delà du Square Dufourmentelle, connu dans la région, on trouvera de jolis immeubles typique de l'Art Déco, intéressants eux-aussi. Les voici présentés sans ordre particulier.

Le collège Jules Ferry de Maisons-Alfort

Si j'écris ce premier article sur un collège français, croyez-moi, c'est qu'il y a matière ! Il s'agit en fait d'un groupe scolaire en brique, de taille très imposante, situé rue Jean Jaurès à Maisons-Alfort, résultat du travail des deux architectes André Dubreuil et Roger Hummel en 1932. Outre son architecture moderne intéressante, c'est surtout sur sa façade que nous allons nous attarder.

Lyon, monument à la gloire du service de santé

Ne nous y trompons pas ! Ce monument de 1938 titré « À la gloire du service de santé » de l'architecte Pierre Belleman et du sculpteur Louis Bertola n'est pas à la gloire des médecins ou infirmier.ère.s du quotidien ; Cette sculpture est un hommage à tous les services de santé de la grande guerre. Il s'agit donc bel et bien d'un monument de la guerre 14-18 mais, cas particulier, nous ne pouvons pas parler de monuments aux morts ...

Le monument aux morts de Moulins, dans l'Allier

Au milieu d'un parc, au sein d'une ville pas désagréable mais peu attractive pour qui est attiré par l'architecture du XXème siècle, on tombe sur ce monument à la première guerre mondiale, qui sauve la situation. De grandes proportions, signé P. Mouret pour l'architecture et Ch. Pourquet pour la sculpture, ce groupe comporte de nombreux attraits que nous allons prendre le temps de détailler.

Le vocabulaire de la brique

Suite à la lecture du livre L'art et l'histoire de la brique : Bâtiments privés et publics du monde entier de James W.P. Campel, Citadelles et Mazenod, 2004, j'ai eu envie de vous partager quelques définitions importantes. J'ai réalisé quelques illustrations, que j'agrémenterai de photos, dès que cela m'est possible.