Régionalisme et reconstruction à Saint-Quentin

17 juin 2018

À la sortie de la guerre, la ville de Saint-Quentin est détruite ou inhabitable à 80%. Un plan de d'extension et d'embellisement s'amorce dès 1919, dessiné par Paul Bigot. Certaines constructions sont reproduites à l'identique, d'autres sont un style éclectique qui ne fera pas couler beaucoup d'encre, d'autres encore adoptent un régionalisme à la mode depuis 1900.

Nous avions déjà eu l'occasion de nous poser la question à propos de la reconstruction de Béthune, dans le Pas-de-Calais : de quel régionalisme parle-t-on ? Lorsque l'on parle de revenir ou de s'inspirer d'un style traditionnel, on fait forcément des choix. C'est ce qui s'est passé inévitablement à Saint-Quentin également, où, comme à Béthune, on a largement utilisé le pignon flamand, qui n'avait pourtant rien de régional dans l'Aisne.

Voyons plusieurs exemples où l'Art Déco se mêle à ce que l'on pourrait nommer les prétentions régionalistes.

Rue de la Sellerie

C'est un pignon droit qui a été choisi pour coiffer cet immeuble nettement Art Déco avec ses bow-windows en béton. C'est également le béton qui dessine de légers redents à l'intérieur du pignon, lui-même coiffé d'un fronton.


Place de l'hôtel de ville

D'ailleurs, la brique elle-même peut être définie, dans la région, comme un matériau régionaliste. Il est rare qu'elle soit utilisée seule. Ici, sur cet immeuble de 1925 de la très riche place de l'hôtel de ville, le pignon droit est très proche du précédent.


13 rue Adrien Nordet

Nous avons déjà évoqué ce petit immeuble incroyable, qui a choisi le pignon à redent. Ici, dans le travail de la brique, assumée comme matériau principal, le régionalisme s'affirme pleinement.


2 rue Buridan

Ici, ce sont les grandes cheminées et la coiffe de la tourelle d'angle qui semblent anachroniques pour cet immeuble pourtant indiscutablement Art Déco. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter ce document très complet sur la reconstruction des fermes dans le département de l’Aisne après 1918. On y aperçoit des cheminées imposantes rigoureusement identiques à celles des photos ci-dessous.


Ou encore...

Voici d'autres constructions qui font appel à des éléments régionalistes. Rue Emile Zola, N°1 et N°3, Rue du Gouvernement et Rue Anatole France.





Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Bas-reliefs Art Déco à Saint-Quentin
Bas-reliefs Art Déco à Saint-Quentin
Frontons sculptés de motifs fleurs et feuilles, paniers de fleurs ou de fruits, typographies, frises, sculptures diverses...

Le pont de la gare à Saint-Quentin
Le pont de la gare à Saint-Quentin
Pont Art Déco de Paul Bigot, à Saint-Quentin, 1929.

Saint-Quentin, Art Déco ou pas ?
Saint-Quentin, Art Déco ou pas ?
Le but de cet article est de se poser la question de l'appartenance à l'esthétique Art Déco de plusieurs constructions de Saint-Quentin.

La gare de Saint-Quentin
La gare de Saint-Quentin
La gare de Saint-Quentin, dans l'Aisne, date de 1926 ; on la doit aux architectes Gustave Umbdenstock et Urbain Cassan.

Les plus beaux immeubles Art Déco de Saint-Quentin
Les plus beaux immeubles Art Déco de Saint-Quentin
Les plus beaux, les plus originaux des immeubles de la ville de Saint-Quentin (02)

Les plus belles maisons Art Déco de Saint-Quentin
Les plus belles maisons Art Déco de Saint-Quentin
Les plus belles maisons Art Déco de la ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne (02).

L'Art Déco à Saint-Quentin, dans l'Aisne
L'Art Déco à Saint-Quentin, dans l'Aisne
Onze articles internes au site, consacrés à cette ville, avec des photos personnelles + liens.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font