Le quartier du bas-Vernet à Perpignan

23 mai 2017

Le quartier du bas-Vernet, situé au nord de la ville de Perpignan, après avoir passé la Têt, est lui-aussi un quartier construit entièrement dans les années 30. Seront concernées ici l' avenue de l'ancien champs de Mars, la rue Charles Gide, la rue Henri Bataille et la rue Jean Richepin. À elles quatre, elles rassemblent plusieurs maisons que l'on peut qualifier d'Art Déco de par leurs caractéristiques.

Bien sûr, ce ne sont pas des monstres Art Déco rassemblant toutes les caractéristiques de la période. Au contraire, bien souvent, il faut lever (et ouvrir) les yeux pour repérer les détails, les balcons, les corbeaux, les pans coupés, l'utilisation discrète de la brique, les motifs...

On trouvera dans ce quartier exclusivement des maisons de deux ou trois étages et des petits immeubles de trois étages (rdc compris). Un article tout en images, rue par rue.

Rue Jean Richepin

N°3

Petite demeure pleine de charme, typique de l'architecture années 30 de la ville de Perpignan. Au bout d'un moment, si l'on n'y prend pas garde, on n'y fait même plus attention alors que chacune d'entre elle a un grand intérêt architectural. Il est fascinant ici de noter tout ce qui est fait pour rompre la monotonie de la façade : balcon, ouvertures de tailles différentes, fenêtre hublot, brique, avancée sur la rue, colonnette... (la mosaïque violette, en forme d'oiseau, d'un goût douteux n'a rien à voir avec la période !)


N°5

Plus de simplicité ici mais à nouveau, la façade alterne la brique et le béton, propose un balcon pour un seul étage et expose des ouvertures toutes différentes étage par étage.


N°16

Peut-être la plus jolie maison du quartier, la plus moderne également. On peut s'étonner des différences importantes de standing des différents logements, pourtant voisins.



Rue Henry Bataille

N°20

Je reconnais bien volontiers que cette maison est d'intérêt plus limité mais on note tout de même les motifs de la porte et des garde-corps ainsi que l'angle coupé au rez-de-chaussée mais pas au premier.


N°23

La rénovation de ces deux étages a été prise très au sérieux et l'ensemble est très convaincant. Le jaune/orange est peut-être plus moderne que la couleur originale mais ce genre de choses ne me choque pas personnellement. Je suis beaucoup plus choqué par les bâtisses magnifiques laissées à l'abandon un peu partout en France.


N°49



Rue Charles Gide

N°7

Un de mes (petits) immeubles préférés. Je suis fan de cette pureté des lignes, des arrondis en alternance avec les cubes.


N°17



N°21



N°23



N°27

Un discret et délicieux travail sur la brique qui crée un camaïeu avec le rose de la façade de béton.


N°35



N°41

Les deux panneaux Sens interdit ne rendent pas la photo plus jolie mais c'est ainsi... la voiture avant tout !


Avenue de l'ancien champs de Mars

N°14



N°16



Situation

Quartier Bas-Vernet à Perpignan

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Art Déco à Perpignan
Art Déco à Perpignan
Perpignan nous propose de très jolis exemples d'immeubles Art Déco...

Messieurs les curés, s'il vous plaît, ouvrez vos églises !
Messieurs les curés, s'il vous plaît, ouvrez vos églises !
Pourquoi il faut ouvrir les églises, et comment.

La Havane Art Déco
La Havane Art Déco
Photos de l'Art Déco dans la capitale cubaine, La Havanne.

Ip Man 2, une architecture soignée
Ip Man 2, une architecture soignée
Dans Ip Man 2, nous sommes dans le Hong-Kong des années 50 où l'architecture des années 30 est encore très présence.

L'hôtel de ville de Privas
L'hôtel de ville de Privas
L'hôtel de ville Art Déco de Privas, son histoire, son architecture, son horloge, ses vitraux...

Le quartier des nouveaux boulevards à Perpignan
Le quartier des nouveaux boulevards à Perpignan
Sept bâtiments Art Déco du quartier Nouveaux boulevards à Perpignan.

Isabelle Papieau, L’Art Déco, une esthétique émancipatrice. Ouais ! Pourquoi pas...
Isabelle Papieau, L’Art Déco, une esthétique émancipatrice. Ouais ! Pourquoi pas...
Critique du livre d'Isabelle Papieau, L’Art Déco, une esthétique émancipatrice, 2013.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font