L'église Sainte-Agnès de Maisons-Alfort

14 février 2019

Cette église, située proche du métro École Vétérinaire (ligne 8, pour ceux qui voudraient s'y rendre), date de 1933. Elle fut bâtie par les architectes Marc Brillaud de Laujardière et Raymond Puthomme. Pas inintéressante (mais difficile à photographier), elle a tout d'une construction des années 30, en tout cas à l'extérieur, par le choix de sa géométrie à peine coupée par la présence de ces quatre colonnes aux chapiteaux introuvables en dehors de ces années-là.



La statue de Sainte Agnès, reconnaissable par la présence de l'agneau, n'a rien d'exceptionnel. Le clocher hexagonal monte à 53 mètres, et il est surmonté d'une croix en fer forgé de 8 mètres.



La porte

La porte est assez intrigante pour moi (n'hésitez pas à donner votre avis). Elle utilise les signes du zodiaque. J'ai déjà vu des réemplois de ces douze signes antiques sur des églises du Moyen Âge (voir Saint-Etienne de Vienne), pour économiser de la pierre et du travail ; je les vois aussi sur la cathédrale romane Saint-Lazare d'Autun ou la cathédrale de Chartres (cette fois-ci, ce n'est pas un réemploi) mais premièrement, les exemples sont très rares, deuxièmement, ils datent du Moyen Âge. Alors quid de leur emploi ici ?

Deuxième curiosité, il y a trois panneaux par battant de porte, donc six signes du zodiaque. Quel intérêt d'aller chercher dans les douze constellations, si c'est pour en oublier la moitié ? Je les ai cherchés ailleurs, je n'ai pas trouvé. Et s'il s'agissait là aussi d'un réemploi ? C'est possible.

Pour terminer (je m'excuse pour cette digression), on reconnaît très bien le cancer, la balance, le scorpion et les poissons mais alors les deux autres...


L'intérieur

C'est là que la beauté de l'édifice prend forme. On retrouve les colonnes qui séparent la nef de taille moyenne des petits bas-côtés. Le plan n'a pas prévu de transept. En hauteur, les douze panneaux de la Passion du Christ (il y en a dix-huit pour l'occasion. Décidément, on a du mal avec le chiffre douze !) et surtout les vitraux. Je précise que les peintures n'ont pas grand intérêt.


Les vitraux

Ils sont le fruit du travail du verrier Max Ingrand. Énormément basés sur le contraste entre les couleurs chaudes et froides, qui ne donnent pas dans la demi-mesure, ils représentent différents saints, saintes et martyres, la vie de sainte Agnès, ainsi que divers épisodes de la vie de Jésus.


Autres

D'autres éléments intéressants dans cette église.


Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Le monument aux morts de Moulins, dans l'Allier
Le monument aux morts de Moulins, dans l'Allier
Le monument aux morts de Moulins, préfecture de l'Allier (03), sculpture.

Les immeubles Art Déco à Reims
Les immeubles Art Déco à Reims
Tous les immeubles Art Déco de Reims, dans la Marne (51).

L'Art Déco à Reims
L'Art Déco à Reims
Tous les articles sur l'Art Déco à Reims, dans la Marne.

Lyon, monument à la gloire du service de santé
Lyon, monument à la gloire du service de santé
Ce monument à la gloire des infirmières et des médecins de la première guerre mondiale.

Le collège Jules Ferry de Maisons-Alfort
Le collège Jules Ferry de Maisons-Alfort
Architecture moderne et bas-reliefs sur le thème des contes et légendes pour enfants.

Immeubles Art Déco à Maisons-ALfort
Immeubles Art Déco à Maisons-ALfort
Square Dufourmentelle et autres immeubles Art Déco à Maisons-Alfort.

Maisons Art Déco à Maisons-Alfort
Maisons Art Déco à Maisons-Alfort
Les maisons Art Déco de Maisons-Alfort (94).

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font