La rue Georges Sorel, à Boulogne-Billancourt

22 avril 2019

La rue Sorel de Boulogne est ce que l'on appelle une « rue Art Déco ». J'y ai compté pas moins de onze immeubles Art Déco, tous entre six et huit étages (sauf un). L'élément principal est la brique, mais le béton est présent également. Ce sont des constructions de standing moyen supérieur, qui possèdent de jolis éléments, dont des portes en ferronnerie. Penchons-nous en détail sur chacun de ces numéros, dans l'ordre, comme si nous remontions la rue, depuis la rue de la Belle-Feuille.


N°2

Un immeuble d'angle de symétrie parfaite, de facture assez simple ; ce sont les bow-windows qui apportent ici tout le cachet. Les chambres de bonne, avec les lucarnes, forment ici un neuvième étage. Les ferronneries des balcons, balconnets et porte sont très simples.


N°4

L'immeuble voisin, de six étages, est encore plus simple.


N°6

Ah... on commence à rentrer dans le sujet. Voici une construction nettement plus intéressante. Le bow-window est d'une très grande classe, la brique forme des beaux motifs et la ferronnerie de la porte est très travaillée.


N°10

Le plus petit immeuble de la rue, en forme d'hôtel particulier, ce qu'il était sans doute à l'époque de sa construction. De petits éléments en brique le relient aux autres numéros de la rue, mais le béton sait lui aussi créer des motifs. On remarque un très beau panier de fruits en ferronnerie sur la porte.


N°12

On retrouve de la simplicité malgré quelques éléments nouveaux comme la balustrade ou les pilastres en béton. La bâche du numéro 14 gâche un peu la photo...


N°16

Une forme simple, des motifs standards pour les ferronneries des balconnets.


N°18

Bien davantage de jolis éléments sur la façade du 18 : un bow-window digne de ce nom, des fenêtres hublots hexagonales, un fronton... les taches que vous voyez sont du ciment utilisé pour combler les trous faits pour le temps dans le béton. Espérons qu'il soit recouvert à l'avenir mais ne nous plaignons pas de voir un immeuble Art Déco entretenu. La porte nous propose une vasque de fleurs, bleue et de large dimension. L'architecte André Hamayon (le seul à avoir signé un immeuble dans la rue Sorel) a prévu également une marquise en béton, tout en arrondi.


N°20

La forme est bien celle d'un immeuble mais il s'agit d'un hôtel, comme c'était déjà le cas lors de sa construction, sa porte très originale en atteste.


N°24

À l'angle du boulevard Jean Jaurès.


N°27

Les deux derniers sont un peu différents. On sent que le public accueilli à l'origine était de niveau social inférieur. Les bow-windows n'en sont pas moins intéressants. Notons que la brique s'est éclaircie. Je pense que l'on a glissé dans les années 30.


N°28

Et il en va de même pour l'immeuble d'en face. Les autres numéros de la rue (jusqu'au 55) sont hors période.


Situation

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

L'Art Déco à Cachan (94)
L'Art Déco à Cachan (94)
Saint-Jean-l'évangéliste, les maisons, les immeubles de Cachan en Val-de-Marne (94).

L'hôtel de ville de Puteaux
L'hôtel de ville de Puteaux
Hôtel de ville Art Déco de 1934, signé des architectes Jean et Edouard Niermans.

Art Déco à Puteaux (92)
Art Déco à Puteaux (92)
Immeubles et poste Art Déco à Puteaux, dans les Hauts-de-Seine.

Art Déco à Issy-les-Moulineaux (92)
Art Déco à Issy-les-Moulineaux (92)
Tous les immeubles Art Déco d'Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine.

La rue du Belvédère à Boulogne-Billancourt
La rue du Belvédère à Boulogne-Billancourt
Les maisons modernes de la rue du Belvédère à Boulogne-Billancourt (92).

La rue Denfert-Rochereau à Boulogne-Billancourt
La rue Denfert-Rochereau à Boulogne-Billancourt
Les maisons modernes de la rue Denfert-Rochereau à Boulogne-Billancourt (92).

La rue Gambetta, à Boulogne-Billancourt
La rue Gambetta, à Boulogne-Billancourt
Les maisons modernes de la rue Gambetta à Boulogne-Billancourt (92).

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font