La rue Henri Crépin ou la rue Charles Masson ?

29 octobre 2018

Au bout de la rue du lieutenant Henri Crépin, à Nancy, on trouve le numéro 13 de la rue du général Clinchant dont nous avons parlé récemment. Son architecte, Charles Masson, a aussi très largement laissé son nom et son talent dans cette rue Crépin, environ dans les mêmes années, de 1927 à 1930. Toutes les maisons ne sont pas signées de cet architecte mais il y prend tellement de place, que j'ai décidé de ne parler que de lui et de ce style, que nous allons appréhender photo après photo.

Je propose donc de rebaptiser cette rue la rue Charles Masson ; c'est amplement mérité ! Il s'agira uniquement de maisons individuelles de deux ou trois étages. Les voici présentées en photo et en détail, par numéro.

N°2

Une première maison de Charles Masson (1928). Celle-ci n'est peut-être pas la plus caractéristique, avec ses fenêtres coupées et ses vitraux, sa porte simple (sans doute remplacée par la suite) et sa relative humilité, mais vous apprendrez au fil de l'article à reconnaître le style de l'architecte.


N°4

Une autre maison de Masson (1928). On commence à voir se dessiner un style. Quelques éléments classiques (corbeaux du balcon), mais une esthétique authentiquement Art Déco. L'avancée du toit est intéressante mais assez étrange. Les motifs commencent à se ressembler.


N°6

Eh oui c'est encore Masson (1927). On retrouve quelques motifs connus mais l'ensemble est bien différent et on est à la limite de pouvoir parler d'Art Déco. La date de la construction joue (l'Art Déco est beaucoup plus net en 1930) mais on peut également penser au budget et aux goûts du commanditaire.


N°8

Même architecte (1928). Ici on aime les pilastres et les colonnettes, ainsi que les motifs pomme de pin en bas-relief. Le toit, à nouveau, protège l'entrée depuis le deuxième étage.


N°9

Celui-ci n'est pas signé en apparence mais les chances qu'il ne soit pas de Charles Masson sont bien faibles. Que de décorum ! Des spirales en ferronneries sur les garde-corps des balcons ou de la grille d'entrée. Les bas-reliefs floraux sont magnifiques ! Nous avons ici une des plus jolies maisons de la rue.


N°11

Qu'elle est belle encore, celle-ci (1930) ! L'architecte n'a aucun mal, à l'intérieur d'un style qui lui est propre à se renouveler sans cesse. Je suis admiratif !


N°11 bis

La nouveauté ici : de magnifiques oiseaux en bas-relief ainsi qu'en ferronnerie. Assurément une demande du commanditaire, qui devait avoir un rapport particulier, personnel ou professionnel, avec les oiseaux.


N°13

1930 à nouveau et à nouveau autant d'originalité que d'affirmation du style propre à l'architecte.


Aux numéros 19 et 38, deux maisons moins intéressantes. Au numéro 45, un petit immeuble des années 30 bien joli, que je choisis de vous montrer pour terminer cet article sur la rue Crépin, ou plutôt sur l'architecte Charles Masson.


Situation

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

La rue Raymond Poincaré, à Laxou, en Meurthe-et-Moselle
La rue Raymond Poincaré, à Laxou, en Meurthe-et-Moselle
Rue très intéressante en matière d'architecture Art Déco. Fernand Mascret.

L'avenue de la Libération à Villers-les-Nancy, en Meurthe-et-Moselle
L'avenue de la Libération à Villers-les-Nancy, en Meurthe-et-Moselle
La ville de Villers-les-Nancy, est très liée à sa grande sœur Nancy, avec laquelle elle partage plusieurs rues et avenues d'importance...

Eglise sainte-Thérèse de Villers-les-Nancy
Eglise sainte-Thérèse de Villers-les-Nancy
Cette église de la banlieue de Nancy a été élevé par Jules Criquio en 1934.

La rue des trois-épis à Villers-les-Nancy
La rue des trois-épis à Villers-les-Nancy
La rue des trois-épis, proche de l'avenue de la libération et de l'église Sainte-Thérèse à Villers-les-Nancy...

Soissons Art Déco
Soissons Art Déco
Art Déco à Soissons, guide et photos.

Villa Seurat, à Paris
Villa Seurat, à Paris
Cette rue regroupe plusieurs ateliers d'artistes, peintres, architectes ou sculpteurs ayant choisi de se regrouper dans les années.

Une maison nancéienne incroyable
Une maison nancéienne incroyable
Une des plus belles maisons de Nancy et de France. Charles Masson, 1930.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font