Les immeubles Art Déco de la Rue de l'Université dans le 7ème arrondissement de Paris

10 juin 2019

Intéressons-nous à la très riche et très longue Rue de l'Université, qui va de la Tour Eiffel jusqu'à l'École des beaux-arts, en passant par l'esplanade des Invalides, le Palais Bourbon, etc. Les choses sont posées, nous sommes au sein de la grande bourgeoisie, dans l'arrondissement le plus cher de la capitale. Ici, c'est la portion ouest, côté Tour Eiffel, qui va nous intéresser, plus précisément, entre le Boulevard Rapp et le boulevard de la Tour-Maubourg.

J'ai relevé à cet emplacement huit immeubles Art Déco. Comme nous le voyons dans le blog depuis ses début, l'architecture Art Déco et l'Art Déco en général, c'est beaucoup de choses. Quel style prédomine ici ? Y a-t-il une utilisé stylistique dans la construction ? Est-on plus dans les années 20, dans les années 30 ? Voyons chacun de ces numéros, dans l'ordre numérique inversé, d'ouest en est.


N°179

Un immeuble de pierre et de béton daté de 1931 et signé de l'architecte Charles Letrosne. Il s'agit d'un des rares immeubles signés dans cette portion de rue et certainement pas le plus intéressant. Les arrondis sur rue forment des jolies vaguelettes mais l'ensemble, du haut de ses huit étages, n'est ni vraiment Art Déco ni moderne ; il fait preuve d'une inventivité minimale. C'est le seul à se situer à l'ouest de l'avenue Bosquet. Il n'est pas à 100% dans le même quartier que les autres ; visuellement, quand on est sur place, cela fait une différence au niveau architectural. La suite nous réserve de plus jolies choses.

N°174

Le numéro 174, bien que très proche du précédent, est en fait éloigné de plusieurs centaines de mètres, si bien que l'on a changé subrepticement de quartier.

À partir de là, commencent à se dessiner de vrais éléments Art Déco comme on les aime. Sur cet immeuble en pierre, c'est le motif tresse qui est exploité en bas-relief en façade, au niveau du quatrième étage comme sur le fronton.


N°172

Son voisin semble de même standing (et quel standing !) mais de forme tout à fait différente. Nous avons ici une symétrie parfaite avec sur les côtés, des bow-windows géométriques en saillie alors qu'au centre, nous sommes en retrait par rapport à la rue. Chaque étage est identique, avec balcon intégral, sauf le dernier, sur les toits, difficilement visible depuis la rue mais qui offre certainement une vue incroyable sur la Seine et le tout-Paris.


N°166

Un premier immeuble d'angle, toujours en pierre, signé de l'architecte J. Blanc. Comme de nombreux immeubles d'angle des années 30, on s'approche du style paquebot et l'on hésite pas à utiliser les fenêtres hublot. Les larges fenêtres du dernier étage, sous le fronton, rappellent la cabine de pilotage du navire. Cet étage possède d'ailleurs d'autres larges fenêtres, nous permettant d'imaginer que l'appartement abritait un atelier, plutôt rare dans cet arrondissement hébergeant plus le bourgeois que l'artisan (y compris à l'époque).


N°162

Nous revenons ici à une simplicité relative, un immeuble étroit de huit étage, très peu orné. L'entrée en jette toutefois pas mal !


N°160bis

Son voisin, par contre, possède deux angles sur rue, l'un coiffé d'une coupole, l'autre de fronton arrondi. Celui-ci donne dans le sensationnel, en tout cas affiche se richesse dans les masques antiques sculptés, visibles au niveau du premier étage. Ce style sculptural est-il typique des années 30 ? Certains éléments ne trompent pas (surtout dans les figures féminines) mais l'ensemble reste emprunt d'un grand classicisme.


N°152

Une immeuble des années 20 (une fois n'est pas coutume), de grande proportion, qui prend presque tout un pâté de maison à lui tout seul. Les angles sont coiffées d'une coupole. Sur les balcons, on reconnaît le panier de fruits, en ferronnerie, fabriqué en série et si typique de ses années. On aperçoit aussi des motifs floraux sculptés en bas-relief, au deuxième étage.


N°150

On notera ici surtout un joli travail sur les ferronneries de la porte avec en autres de nombreuses petites spirales.


On a donc pu trouver une certaine unité stylistique dans les immeubles de cette portion de Rue d'Université. Ils sont tous en pierre de taille claire, presque tous des années 30, d'un standing élevé bien que les formes et les ornements varient de façon importante d'un bâtiment à l'autre.

J'aimerais terminer par l'immeuble du numéro 178, élevé en 2002 et tout à fait inspiré par l'Art Déco de ses voisins.


Situation

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

L'Art Déco à Paris
L'Art Déco à Paris
Tous les articles internes ou externes au site sur l'Art Déco dans la capitale française.

L'ancien cinéma Rex de Bethnal Green
L'ancien cinéma Rex de Bethnal Green
L'ancien cinéma Rex de Bethnal Green dans la banlieue est de Londres.

Modernisme et chocolat, l'usine Elite de Ramat Gan, en Israël
Modernisme et chocolat, l'usine Elite de Ramat Gan, en Israël
L'usine de fabrication de chocolat et de café de Ramat Gan, en Israël.

L'Art Déco au cinéma III
L'Art Déco au cinéma III
L'Art Déco dans le cinéma, principalement les films des années 20 et 30. Page 3.

L'Art Déco dans le jeu vidéo Les Sims 4
L'Art Déco dans le jeu vidéo Les Sims 4
Les constructions Art Déco dans le jeu vidéo Les Sims 4, maisons et immeubles.

L'Art Déco dans le jeu vidéo GTA V
L'Art Déco dans le jeu vidéo GTA V
Les constructions Art Déco dans le jeu vidéo GTA V, observatoire, immeubles, bureaux, hôtel de ville.

Les plus beaux immeubles Art Déco du 9ème arrondissement de Paris
Les plus beaux immeubles Art Déco du 9ème arrondissement de Paris
Les plus beaux immeubles Art Déco du 9ème arrondissement de la capitale française.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font