Immeuble 20 rue Gay-Lussac

Posté le 14 mars 2016 à 00h14 par Adeline

Bonjour ,

Je me permets de vous contacter par le biais de Facebook (pardon si cela n'est en général pas possible) car je suis étudiante en histoire de l'art à l'école du Louvre et que je travaille en parallèle au sein d'un foyer dans le Ve arrondissement de Paris.

Le bâtiment dans lequel est situé ce foyer date de 1928 : il a été construit par un architecte dont j'ignore le nom pour les établissements Neveu et Fontaine (magasin et bureaux) qui vendaient du matériel de physique-chimie. Je ne suis pas du tout spécialiste d'architecture mais le bâtiment me paraît assez clairement Art déco. J'aurais donc aimé, si cela vous était possible, avoir vos impressions par rapport aux photos que je joins avec ce message : une photo de la façade et une autre d'une porte intérieure de l'établissement. Le reste de l'intérieur a été beaucoup refait par la suite. Le bâtiment s'inscrit-il pleinement dans l'architecture Art déco ?
Je vous remercie par avance du temps que vous me consacrerez !

Bonne fin de week-end,
Cordialement,
Adeline



Par Jean-Baptiste, le 14 mars 2016 à 00h23

En voici un sujet difficile, Adeline. Autant la porte intérieure ne pose aucun problème. Ferronnerie, hexagone, spirale, tous les éléments de l'Art Déco sont là autant la façade... j'ai beau la regarder... Rien à faire. Je ne vois pas de l'Art Déco.

Sur la façade, j'ai l'impression qu'il y a une signature, à droite au niveau du premier étage. Si vous avez l'occasion de regarder et mieux, de prendre une photo zoomée et de me l'envoyer, ce serait utile pour pouvoir compléter.

Par ericlefranc44, le 14 mars 2016 à 01h44

Bonjour : et oui tout à fail d'accord, pour les ferronnerie de la porte on retrouve des classiques art décoratif mais la façade sobre, privilégiant la lumière, surfaces vitrées, structure acier et béton etc on se rapproche dun dépouillement du style international et les références seraient plutôt SAUVAGE (version rue vavin et ses gradins ou Perret samaritaine ou magasins Decré à Nantes.
Cordialement
Par Florian, le 14 mars 2016 à 10h31

Bonjour,
Pour l'intérieur, art deco sans aucun doute. Pour la façade, je ne suis pas un grand spécialiste mais je me fie à ma sensibilité et s'il est vrai que la majeure partie de la façade ne semble pas au premier abord pas art deco, la partie supérieure me paraît quand même bien art deco ou alors de grande inspiration art deco... et c'est ça qui au final confère à l'ensemble une touche subtile mais bien réelle art deco.
Quand j'ai vu pour la première fois la photo, je me suis dit "oui c'est art deco" et puis les commentaires m'ont mis le doute alors j'ai regardé de plus près et j'en ai fait cette analyse rapide.
Cordialement
Par Paris Art Deco Society, le 14 mars 2016 à 12h59

Par extension, bien peu de bâtiments français de la période 1919-1939 échappent au qualificatif d'Art Deco. De part sa structure, celui-ci est en effet extrêmement moderne pour l'époque, mais le fait même qu'il y ait ne serait-ce qu'un élément décoratif le sort du pur mouvement moderne. Les gradins des derniers étages sont typiques des bâtiments construits à partir des années 10 à Paris. Ils correspondent aux alignements de corniches et ont remplacé le toit à la Mansard. Ici, le traitement des terrasses en gradins est extrêmement traditionnel.
Par Jean-Baptiste, le 14 mars 2016 à 14h13

Voilà, vous me l'enlevez de la bouche, Pascal. Je trouve le traitement de la façade beaucoup plus proche des années 10 que des années 30.

Vous voyez Adeline, Paris Art Deco Society, qui est représenté par un architecte ne voit pas de problème avec le qualificatif "Art Déco", vous pouvez y aller les yeux fermés, tout en gardant à l'idée que nous n'avons pas affaire à un Art Déco bien clair, bien lisible.
Par Adeline, le 15 mars 2016 à 18h44

Je vous remercie tous de vos réponses extrêmement rapides et détaillées, qui me rassurent aussi un peu sur mon incapacité à dégager une réponse très affirmée quant à la question de l'Art Déco sur ce bâtiment en effet très dépouillé ! J'y vois désormais tout de même plus clair.

Pour apporter quelques précisions, j'ai pu lire (non sans mal) la signature que l'on voit apparaître sur la façade, et comme ma photo est de très mauvaise qualité, je vous la retranscris ici même : "Marcel Le Bas / Albert Rivière / Architectes / 1932" - ce qui confirme d'ailleurs au passage qu'il y a un décalage dans le temps entre le début des travaux en 1928 et leur achèvement.
La seule chose que nous ayons conservé à l'intérieur, c'est l'emplacement d'une grande verrière qui illuminait les différents étages de magasins et les bureaux et qui devait, j'imagine, reproduire les motifs géométriques que l'on voit sur la porte. Quant au toit, c'est bien un toit terrasse (est-ce caractéristique d'une période ou d'un style de bâtiment ?).

Encore merci à vous tous !


Répondre

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font


M’avertir lorsqu’une réponse est postée