Les églises des années 50 à Saint-Nazaire

13 mai 2016

Saint-Nazaire n'est peut-être pas la plus jolie ville de France (mes excuses auprès des Nazairiens) mais elle a la chance de posséder quelques églises des années 50 qui ont bénéficié d'une vraie recherche de modernité dans l'architecte. On les appelle « Les églises de la reconstruction. », la ville ayant été en partie rasée pendant la seconde guerre mondiale. Malheureusement pour le photographe, ces églises ne sont pas ouvertes en dehors des heures des offices, ce qui me fait toujours beaucoup de peine, surtout quand j'ai fait de nombreux kilomètres...
Je ramène toutefois quelques jolies photographies de Sainte-Anne, Saint-Gohard et Notre-Dame d'espérance. Même si ces trois églises sont toutes différentes, voyons ensemble quelles peuvent être les particularités de l'architecture religieuse des années 50 et en quoi celle-ci diffère de l'Architecture religieuse Art Déco.

Sainte-Anne

Par chance, cette église était ouverte lors de ma visite, pourtant en dehors des heures des messes ou confessions, grâce à l'organiste qui l'avait ouverte pour répéter. C'est l'architecte Henri Demur qui a été choisi pour sa construction dès 1956. Elle sera achevée l'année suivante.

On peut remarquer tout de suite un clocher qui reprend son rôle de campanile ; il est là pour sonner les cloches. À l'instar de la cathédrale italienne, celui-ci est à l'écart du bâtiment principal (comme la tour de Pise l'est de son Dôme). On peut voir également que l'ensemble tient dans un seul et unique bloc de béton armé, là où les églises des années 20 et 30 supportent encore très bien les formes classiques et les travées multiples.


Sur les deux piliers soutenant ce qui est, de l'intérieur, la tribune d'orgue, ont été posées deux mosaïques de Paul Colin, aux couleurs vives représentant une construction navale. On y voit le chantier naval et les hommes au travail. Oui, c'est curieux pour un bâtiment religieux, j'ai été étonné également ; d'ailleurs je n'ai pas d'autres exemples en tête. J'ai des exemples de réemploi de figures profanes ou mythologiques antiques sur des églises ou cathédrales gothiques mais là c'est tout autre chose. Il a été choisi et décidé d'installer une telle mosaïque.


À l'intérieur, la lumière naturelle est de faible intensité. Les vitraux sont sous forme de bandeaux assez étroits. Le motif en croix que l'on voit depuis l'extérieur, sur la façade ouest, est également présent à l'est et fournit lui-aussi de la lumière. La croix se retrouve peu dans l'Art Déco ou alors plutôt en sautoir (inclinée de 90°).


Les vitraux ont été dessinés par Serge Rezvani.


Saint-Gohard

N'ayant pas pu entrer dans les autres églises, les détails seront à partir de maintenant beaucoup moins importants. Ce qui est particulièrement dommage pour l'église Saint-Gohard qui est extrêmement prometteuse au niveau de son architecture extérieure (et également de ce que l'on peut en voir par le trou de la serrure).
Ce sont les architectes André Guillou et Georges Ganuchaud qui ont été retenus pour mener à bien ce projet à l'architecture épurée, en forme de croix grecque. Il sera terminé en 1957. Là encore, le clocher n'est pas rattaché à l'église. Comme on peut le voir sur les photos, le campanile, ici, ne tient plus son rôle mais héberge des sirènes.


Notre-Dame d'Espérance

C'est encore un autre type d'architecture qui a été choisi ici. L'église a plus les dimensions et la hauteur de plafond d'une salle des fêtes. On peut donc penser que le budget était fortement limité pour ce projet. Les vitraux que l'on peut voir ci-dessous sont issus d'une petite chapelle sur le côté qui était restée ouverte. Ces dessins ne méritent pas de longs discours...


Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Église Saint-Léon à Paris
Église Saint-Léon à Paris
Eglise du 15ème arrondissement de Paris, toute en brique blanche signée de l'architecte Emile Brunet, 1930.

Églises Art Déco
Églises Art Déco
Retour sur tous les articles ayant pour sujet une église de la période 1920-1950, sur le site ou lien vers un autre site.

Église Saint-Antoine à Lyon
Église Saint-Antoine à Lyon
Eglise en béton armé construite par l'architecte Gabriel Bonnamour, de 1930 à 1934. Le bas-relief du Christ en croix de la façade est de L. Bertola.

Parc Boussard à Lardy dans l'Essonne
Parc Boussard à Lardy dans l'Essonne
Jardin conçu par l'architecte urbaniste Joseph Marrast en 1927, qui tourne autour de l'élément eau.

Les jardins de l'abbaye à Vierzon II
Les jardins de l'abbaye à Vierzon II
Cartes postales et documents anciens relatant le travail de sculpture, l'avancée des travaux de terrassement et l'inauguration...

L'Art Déco à Brest
L'Art Déco à Brest
Dans une ville bien abîmée par les bombardements de la secondaire guerre mondiale et majoritairement reconstruite après guerre, Brest a toutefois conservé quelques bâtiments Art Déco.

Église Saint-Louis à Brest
Église Saint-Louis à Brest
L'église Saint-Louis a été construite entre 1953 et 1958 sur les ruines de l'ancienne église du XVIIIème siècle, presque entièrement détruite pendant la 2ème guerre mondiale.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font