Église Saint-Michel-des-Batignolles à Paris

25 avril 2016

Cette église en brique, terminée en 1938, est intimement cachée place Saint-Jean dans le 17èmeème arrondissement de Paris. Comme sa construction a débuté en 1917, sur des plans encore antérieurs de l'architecte Bernard Haubold, sa façade et son architecture de base ne respirent pas l'Art Déco. Il faudra entrer pour y découvrir de jolies choses, des mosaïques, un travail sur les matériaux, un peu de mobilier...


Cette façade, très simple, nous fait voir une mosaïque, qui ne porte aucune trace de modernité, ni dans sa courbe, ni dans ses formes, ni dans ses couleurs, en dehors de tout jugement esthétique.


Intérieur

Comme cela a été dit, l'architecture intérieure ne mérite pas un long papier. Elle ressemble à des centaines d'autres qui n'ont pas su s'inscrire dans leur époque. Trois travées, une nef, des voûtes d'inspiration romane, des piliers en béton massifs, une imitation de chapiteau...


La brique

L'intérêt se situe réellement dans le travail de la brique ; je devrais d'ailleurs dire le travail sur LES briques car plusieurs tons ont été choisis pour rompre la monotonie.
Vous l'avez compris, l'architecte n'a pas bénéficié d'un gros budget pour réaliser son édifice (ce n'est peut-être pas pour rien qu'il a mis si longtemps à être érigé) et c'est pourquoi un matériau bon marché a été choisi, la brique. Mais comme pour les HBM (habitations à bon marché) de la capitale, cela n'empêche pas un vrai architecte de proposer quelques chose d'autre qu'une boîte sans vie et sans âme.
Ainsi, on peut compter jusqu'à six couleurs de briques différentes, pour créer des formes, des motifs, des reliefs.


Les mosaïques

Ce sont des tons chauds mais pâles qui ont été choisis afin de se rapprocher de ceux de la brique. Les sujets : La pesée des âmes par Saint Michel et combat contre le démon, Jésus et les disciples, Annonciation.




Mais aussi

Les chapelles et leurs sculptures, la chaire en bois, un vitrail représentant Saint Michel pesant les âmes, acclamé par les soldats vainqueurs de la première guerre mondiale.


Vidéo

Voir aussi

Accueil du site
Retour à la page d'accueil du site architecture-art-deco. Présentation, les nouveaux articles...

Immeubles Art Déco à Chambéry
Immeubles Art Déco à Chambéry
Les immeubles Art Déco des années 20 et 30 à Chambéry, centre ville. Photos.

Le lycée Dhuoda de Nîmes
Le lycée Dhuoda de Nîmes
Bâtiment en béton armé de l'architecte Jean Christol, à Nîmes.

L'Église du Saint-Esprit à Paris
L'Église du Saint-Esprit à Paris
Cette église massive comme un bâtiment des années 30 a vu construction débuter en 1928, pour une fin des travaux en 1935.

Monument aux morts de Perpignan
Monument aux morts de Perpignan
Monument aux morts sculpté par Gustave Violet en 1924. Bas-reliefs, mosaïques, ferronnerie...

La maison rouge et autres maisons remarquables à Perpignan
La maison rouge et autres maisons remarquables à Perpignan
Maisons ou hôtels particuliers remarquables à Perpignan. Raoul Castan, Fdir Muchir, Edouard Mas-Chancel et Alfred Joffre.

Églises Art Déco
Églises Art Déco
Retour sur tous les articles ayant pour sujet une église de la période 1920-1950, sur le site ou lien vers un autre site.

L'Art Déco à Paris
L'Art Déco à Paris
Tous les articles internes ou externes au site sur l'Art Déco dans la capitale française.

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font