L'Art Déco à Marseille

05 octobre 2016

Tous les articles sur la ville de Marseille. Parc, bâtiments publics, immeubles, rue ou avenues intéressantes, la ville de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône (13) offrent de véritables trésors Art Déco. Pour l'instant méconnus, je suis sûr que la capitale de la Provence s'ouvrira un jour à cet énorme patrimoine du XXème, qui ne demande qu'à être connu et préservé.

Mis à jour le 20 septembre 2018


Le Parc Amable Chanot à Marseille

Le Parc Amable Chanot à Marseille

Ce parc Amable Chanot, à Marseille, situé Rond-Point du Prado, n'a aujourd'hui de parc que le nom. Il existe bien des jardins du même nom un peu plus loin, mais les grilles, qui nous intéressent ici, mènent droit au stade Vélodrome. Grille d'entrée de Joseph Lajarrige et de Louis Trichard, 1922.

Bourse du travail de Marseille

Bourse du travail de Marseille

La bourse du travail de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, est l'oeuvre de l'architecte Eugène Sénès. Elle date de 1936 et elle est située boulevard Charles Nédélec, dans le 3ème arrondissement. Il s'agit d'un bâtiment en béton de cinq étages, ce qui en fait une bourse du travail de dimension imposante, si on la compare à d'autres...

Opéra de Marseille

Opéra de Marseille

L'actuel opéra de Marseille a été construit entre 1920 et 1924, sur les cendres du l'ancien bâtiment du XVIIIème siècle. On doit sa construction à l'architecte Gaston Castel. Il est classé aux monuments historiques en 1997.

Palais de Justice annexe de Marseille

Palais de Justice annexe de Marseille

Situé sur la gauche du palais de justice du XIXème siècle, dans le 6ème arrondissement de Marseille, cette annexe est aussi appelée Pavillon Montyon. Elle a été érigée en 1933 par Gaston Castel à qui l'on devait déjà l'opéra de Marseille, en 1926.

Monument à Louis Capazza et Alphonse Fondère, à Marseille

Monument à Louis Capazza et Alphonse Fondère, à Marseille

Monument à la gloire des aéronautes Louis Capazza et Alphonse Fondère qui furent les premiers à relier Marseille à la Corse par ballon en 1886. Architecte : Gaston Castel ; Sculpteur : Louis Botinelly.

Lycée Michelet à Marseille

Lycée Michelet à Marseille

Sur ce lycée, on sait peu de choses, on trouve très peu d'informations, au niveau de l'architecture. On connaît le nom de l'entrepreneur Justin Dalmas mais je n'ai pas pu trouver le nom de l'architecte. On voit aussi sur un panneau 1932-1934 qui nous renseigne sur les trois ans de travaux.

La rue Vallence Père Ruby à Marseille

La rue Vallence Père Ruby à Marseille

Cette petite rue perpendiculaire à la rue Paradis possède un joli patrimoine de trois immeubles Art Déco tous voisins les uns des autres, trois immeubles en pierre d'excellente facture, qui rappelerait presque les immeubles parisiens du 7ème ou 16ème arrondissements.

Immeuble Art Déco boulevard Michelet à Marseille

Immeuble Art Déco boulevard Michelet à Marseille

Dans l'alignement de l'avenue du Prado, donnant sur le rond-point du Prado, on trouve cet immeuble incroyable, digne des plus grands immeubles parisiens, que j'ai tenu à traiter seul, dans un article propre, tellement il possède de richesses Art Déco à partager.

Le 15 cours Joseph Thierry à Marseille

Le 15 cours Joseph Thierry à Marseille

D'extérieur, cet immeuble ne paie pas de mine ; en tout cas, il n'a rien de particulier, même au niveau Art Déco mais à l'intérieur ? Un hall d'entrée avec mosaïque et une verrière incroyable sur le thème des transports.

La rue du maréchal Fayolle à Marseille

La rue du maréchal Fayolle à Marseille

La rue du maréchal Fayolle à Marseille, ce sont huit immeubles Art Déco des années 30, de facture assez simples, sans grands ornements ni détails. Voici, dans l'ordre, les numéros 9, 13, 15, 16, 30, 32 et 34 et un dernier, au bout de la rue.

Monument à la Paix de Marseille

Monument à la Paix de Marseille

Ce monument à la paix, de style Art Déco, commémore l'assassinat à Marseille du roi Alexandre 1er de Yougoslavie et de Louis barthou ministre des affaires étrangères, le 9 octobre 1934. Après concours, le travail est confié à l'architecte Gaston Castel et aux sculpteurs Louis Botinelly, Elie-Jean Vézien et Antoine Sartorio.

Le boulevard de Montricher à Marseille

Le boulevard de Montricher à Marseille

Avec la rue de Montricher, nous sommes dans le quartier du joli parc de Longchamps, qui abrite le musée des Beaux-Arts et le museum d'histoire naturelle. Tous les appartements qui seront montrés ci-dessus ont donc une vue, plus ou moins convaincante sur le parc, suivant les étages et l'emplacement précis. Pour autant, ces immeubles ne sont pas de haut standing...

Le boulevard Clemenceau à Marseille

Le boulevard Clemenceau à Marseille

Les immeubles Art Déco du boulevard Clemenceau, à Marseille, possèdent une grande unité stylistique. Nous avons des bâtiments des années 30, de cinq étages mêlant la pierre et le béton, plusieurs possédant quelques éléments de ferronnerie intéressants.

Le boulevard Camille Flammarion à Marseille

Le boulevard Camille Flammarion à Marseille

Trois immeubles Art Déco de styles très différents, années 20 et 30. Le numéro 61, avec ses médaillons en bas-relief étant le plus intéressant des trois.

L'avenue Foch à Marseille

L'avenue Foch à Marseille

Sur l'avenue Foch, à Marseille, j'ai compté pas moins de vingt-six immeubles Art Déco. C'est incroyable mais la qualité est-elle au rendez-vous ? Clairement non. Il y a de jolies choses mais dans l'ensemble, ce sont des immeubles de six à huit étages, de qualité secondaire. Nous sommes dans le quartier de la gare ; il est possible qu'ils aient été construits en tant que HBM...

Le boulevard Chave à Marseille

Le boulevard Chave à Marseille

Le boulevard Chave, à Marseille, a la particularité de présenter de jolis immeubles Art Déco, tous très différents, du numéro 153 au numéro 301. Au sein d'une rue aux constructions en partie 1900, en partie sans intérêt (parfois les deux), ils se détachent par leurs éléments structurels et décoratifs de qualité et tout à fait typiques de la période entre-deux-guerres.

La rue Paradis, à Marseille

La rue Paradis, à Marseille

Dans la longue rue Paradis, dans le 4ème arrondissement de Marseille, qui va de l'avenue du Prado jusqu'au centre ville (Préfecture) j'ai compté pas moins de dix-huit immeubles Art Déco de styles et de qualité variables. Je vais vous montrer ici les principaux, en laissant de côté les plus ordinaires. Ils peuvent avoir leur place également sur ce site...

L'avenue du Prado, à Marseille

L'avenue du Prado, à Marseille

Il est difficile de passer à côté de l'avenue du Prado, à Marseille, de par ses proportions colossales. Elle s'étend du quartier Castellane jusqu'à la mer en passant par le Palais des Congrès et Stade vélodrome, avec un joli virage, au niveau du rond-point du Prado. J'ai pris le temps de la parcourir d'un bout à l'autre pour photographier chaque maison ou immeuble (surtout immeuble) Art Déco ou moderne.

Les plus beaux immeubles Art Déco de Marseille

Les plus beaux immeubles Art Déco de Marseille

J'aimerais vous montrer en toute simplicité les plus beaux immeubles Art Déco de Marseille. Certains seront issus des articles précédents, d'autres non. Années 20 ou années 30. Parfois immeubles bourgeois, parfois non. Dans tous les cas, tous seront très différents. Je ne les décrirai pas en détail ; je me contenterai de dire pourquoi je les aime, pourquoi je les ai choisis. J'ai limité cette liste à six pièces mais j'aurais pu aller beaucoup plus loin...

Les plus belles portes Art Déco de Marseille

Les plus belles portes Art Déco de Marseille

J'ai photographié presque une centaine de portes Art Déco à Marseille. Elles ont toutes un petit quelque chose mais il faut être honnête, toutes ne valent pas non plus le détour. Je vous ai gardé ici uniquement les plus belles. Alors qu'est-ce qu'une belle porte Art Déco ?

Autour de Gaston Castel. Promotion d’une sculpture monumentale parlante à Marseille

Autour de Gaston Castel. Promotion d’une sculpture monumentale parlante à Marseille

L’architecte Gaston Castel (1886-1971) conserve tout au long de sa carrière le goût pour une architecture ornée, voire « bavarde », hérité de sa formation académique à l’École des beaux-arts de Paris. Dès qu’il en a l’opportunité, il place des décors figuratifs à l’iconographie classique – surtout des allégories et des personnages mythologiques – sur ses constructions, notamment à Marseille, qu’il s’agisse de bâtiments publics (opéra, tribunal de commerce, lycées… et même prison)...


PARTAGEZ CET ARTICLE
Facebook Google+

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font



Seb Posté le 17 février 2018 à 10h58

Bonjour,

merci pour votre site. Il est bien documenté. Je m'intéresse aussi beaucoup à l'art déco. Je viens de Lyon et j'habite désormais à Marseille. Concernant Marseille, en plus du quartier autour de l'avenue Foch qui recèle beaucoup d'immeubles des années 1920/1930, il y a également un autre quartier où il y a eu bcp de production de ce style : le bas de la rue Paradie entre l'avenue du Prado et le boulevard Perier.

Bonne continuation !