L'Art Déco à Saint-Quentin, dans l'Aisne

26 juin 2018

La ville de Saint-Quentin, fut occupée par l'armée allemande dès l'année 1914. Elle fut le siège de nombreux pillages, de nombreux bombardements et de nombreux combats pendant des années, jusqu'à l'évacuation totale de ses habitants, en mars 1917. À la libération, 80% de la ville est détruite ou inhabitable. La voirie est également endommagée.

Un plan d'extension et d’embellissement est confié en 1919, à l'architecte urbaniste Paul Bigot, grand prix de Rome 1900. De nombreuses transformations sont réalisés, au centre ville comme à la périphérie. Les usines sont reconstruites en priorité, parfois sans réflexion préalable. Ensuite, les bâtiments d’habitation sont reconstruits soit à l'identique, soit dans un style neutre ou éclectique, soit dans un style régionaliste, soit dans le style Art Déco.

Comme nous le montrons dans les nombreux articles ci-dessous, il est rare que les architectes se lancent dans un travail 100% Art Déco ou 100% éclectique ou 100% régionaliste. D'ailleurs le style Art Déco n'étant pas défini, à l'époque (c'est déjà bien difficile aujourd'hui), les professionnels n'avaient pas conscience d'en faire partie. Chacun se contentait de se situer face à la modernité, avec un cahier des charges et un budget. Ainsi, nous nous retrouvons avec des constructions de styles très variés, dans des quartiers très divers...

Depuis quelques années, la ville de Saint-Quentin a pris conscience de la richesse de son patrimoine d'entre-deux-guerres et a mis en place diverses actions : réhabilitations ou rénovations d'anciens bâtiments, inscription de la ville aux « Art Deco society », réel travail au niveau de la section patrimoine de la ville, création d'un parcours Art Déco, expositions...

Ci-dessous, les onze articles internes au site, consacrés à cette ville, avec des photos personnelles uniquement, ainsi que les meilleurs articles trouvés sur internet, généraliste ou sur un sujet particulier.



Les plus beaux immeubles Art Déco de Saint-Quentin

Les plus beaux immeubles Art Déco de Saint-Quentin

Parmi toutes les constructions Art Déco de la ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, on compte de nombreux immeubles. Parmi ceux-ci, certains sortent du lot par leur originalité, leurs spécificités, leurs particularité, leurs couleurs ou leur beauté.

Les plus belles maisons Art Déco de Saint-Quentin

Les plus belles maisons Art Déco de Saint-Quentin

Les maisons Art Déco à Saint-Quentin, dans l'Aisne, sont peut-être moins nombreuses que les immeubles que nous avons vu récemment, mais que de jolis exemples d'architecture réussie là-encore. Voyons ici les plus belles d'entre elles, avec toute la subjectivité que cela suppose. Notons que parfois, la limite entre maison et immeuble est ténue.

La gare de Saint-Quentin

La gare de Saint-Quentin

La gare de Saint-Quentin, dans l'Aisne, a été mise en service en 1850. Cette première ébauche sera remplacé par un édifice plus fonctionnel en 1887. Mais celui-ci sera détruit par un incendie en 1921. La version que nous connaissons aujourd'hui date de 1926 ; on la doit aux architectes Gustave Umbdenstock et Urbain Cassan.

Le pont de la gare à Saint-Quentin

Le pont de la gare à Saint-Quentin

Le pont de la gare de la ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, c'est d'abord deux gros phares-pylônes réalisés par Paul Bigot en 1929, visibles de très loin (et c'est le but !). Leur forme pyramidale et la présence d'éléments de forme chevron les rangent nettement l'esthétique Art Déco.

Saint-Quentin, Art Déco ou pas ?

Saint-Quentin, Art Déco ou pas ?

Saint-Quentin possède des trésors Art Déco, la chose est très documentée. Le but de cet article est de se poser la question de l'appartenance à l'esthétique Art Déco de plusieurs constructions faisant assurément partie de la période entre-deux-guerres mais n'étant pas toujours très enclins à mettre en avant des éléments modernes ou Art Déco.

La poste de Saint-Quentin dans l'Aisne

La poste de Saint-Quentin dans l'Aisne

La poste de Saint-Quentin, dans l'Aisne, est un bâtiment de deux étages en brique possédant toutes les caractéristiques de l'Art Déco. On la doit à l'architecte René Delannoy et elle est datée de 1929.

Bas-reliefs Art Déco à Saint-Quentin

Bas-reliefs Art Déco à Saint-Quentin

La ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, possède tellement de bâtiments Art Déco que la probabilité de trouver de jolis ornements, de jolis décorations et donc, pour ce qui nous intéresse ici, des bas-reliefs, est très importante. Frontons sculptés de motifs fleurs et feuilles, paniers de fleurs ou de fruits, typographies...

Régionalisme et reconstruction à Saint-Quentin

Régionalisme et reconstruction à Saint-Quentin

À la sortie de la guerre, la ville de Saint-Quentin est détruite ou inhabitable à 80%. Un plan de d'extension et d’embellissement s'amorce dès 1919, dessiné par Paul Bigot. Certaines constructions sont reproduites à l'identique, d'autres sont un style éclectique qui ne fera pas couler beaucoup d'encre, d'autres encore adoptent un régionalisme à la mode depuis 1900.

La rue du Gouvernement à Saint-Quentin

La rue du Gouvernement à Saint-Quentin

La rue du Gouvernement, à Saint-Quentin, c'est six maisons toutes très différentes, du N°31 au N° 54, que l'on peut qualifier d'Art Déco, sans qu'elles soient le moins du monde typiques de la période. Chacune d'entre elle possède entre même temps des éléments modernes et de gros éléments encore éclectiques, parfois sans grand intérêt.

La place de l'hôtel de ville de Saint-Quentin

La place de l'hôtel de ville de Saint-Quentin

La place de l'hôtel de ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne ne fut, par miracle, qu'en partie détruite par les bombardements de la première guerre mondiale. Ainsi, on ne lui trouve aucune unité architecturale. Se mêlent la mairie et son architecture gothique (largement remaniée au XIXème siècle puis retouchée après la guerre), des constructions de la fin du siècle précédent et des architectures nouvelles.

Le monument aux morts de Saint-Quentin dans l'Aisne

Le monument aux morts de Saint-Quentin dans l'Aisne

Le monument de la ville de Saint-Quentin, dans l'Aisne, est de forme tout à fait unique. Il est forme de dix colonnes sur lesquelles repose un linteau abritant trois bas-reliefs dont une frise de taille importante et un fronton recueillant les mots gravés « La ville de Saint-Quentin à ses fils morts pour la France ». L'ensemble fait penser à l'entrée d'un temple antique...

Voir aussi

Saint-Quentin Art Déco

Saint-Quentin Art Déco

Un ouvrage de référence pour le travail sur l'Art Déco à Saint-Quentin. Textes de Victorien Georges et Frédéric Pillet. Photographies de Sam Bellet, préface de Xavier-Bertrand, député-Maire de Saint-Quentin, à la date de parution du livre, en août 2012.

Saint-Quentin, Lascaux de l’Art Déco

Saint-Quentin, Lascaux de l’Art Déco

Dans la France en ruines, on s’interroge : sur quels principes faut-il mener la reconstruction ? Certaines villes décident de retrouver, voire de réinventer leur patrimoine médiéval, comme Arras qui, sous la responsabilité de l’architecte Pierre Paquet, sauve, avec force béton, le beffroi et l’hôtel de Ville ou l’abbaye de Saint Vaast, et refait à l’identique les deux grandes places avec leurs maisons flamandes à touche-touche dont il ne restait que quelques murs encore debout.

Saint-Quentin, une ville Art Déco qui a du style

Saint-Quentin, une ville Art Déco qui a du style

Comme bon nombre de villes situées sur le tracé de la ligne Hindenbourg, à la fin de la Guerre Mondiale, Saint-Quentin est détruite à près de 80%. Au lendemain de l’armistice, pavés et gravats jonchent alors les rues d’une ville fantôme évacuée quelques mois plus tôt. Alors que ses habitants reprennent peu à peu possession de ce qu’il reste de leurs habitations, un champ de possibilités incroyable s’offre alors aux architectes et urbanistes en charge de la reconstruction de ces villes dévastées...

L'art Déco, un joyau saint-quentinois

L'art Déco, un joyau saint-quentinois

près la guerre, à l’heure de la reconstruction architecturale mais aussi sociale, cet « art moderne » qui ne prendra le nom d’Art Déco que dans les années 60, va devenir un style de vie tourné vers l’avenir. Saint-Quentin en est considéré comme le berceau de cette technique qui se distingue notamment par les fameux Bow-Windows (avancés vitrés), dont ont peu encore en admirer la particuliarité dans les rues Croix-Belle-Porte, du Gouvernement ou encore Adrien-Nordet.

Le buffet de la gare, vernissage

Le buffet de la gare, vernissage

Le buffet de la gare retrouve la lumière après six mois de rénovation et plusieurs années de négociations. La ville de Saint-Quentin et Frédérique Macarez, le maire, à l’initiative du projet, ont ouvert les lieux aux Saint-Quentinois samedi. Article et photos du 25 juin 2017.


PARTAGEZ CET ARTICLE
Facebook Google+

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font