Aix-les-Bains, les mosaïques des thermes Pétriaux

27 août 2016

Les Thermes Pétriaux portent le nom de leur architecte Roger Pétriaux, qui a eu la tâche de les agrandir entre 1932 et 1934, pour leur donner l'aspect extérieur grandiose que l'on connaît aujourd'hui. S'ils ne sont plus en service, ils ont gardé leur décoration.

Dans l'espace central, dans l'atrium, à même le sol, ont été déposées huit mosaïques de Gentil et Bourdet représentant huit courtes scènes. Elles sont toutes de la même forme : un fond très simple, de forme globalement triangulaire sur laquelle apparaît un personnage principal. Au pied de ce personnage se trouve souvent un motif caractéristique de son environnement : les vagues pour la mer, les roches pour la montagne, les racines pour la forêt...

Maintenant je dois vous avouer que j'ai beau les regarder toutes les huit, encore et encore, je ne trouve aucun lien entre elles. S'il y a une symbolique, et je pense qu'il y en a une, elle m'échappe totalement. Y a-t-il un rapport avec les thermes ? avec la ville d'Aix ? Ces mosaïques nous parlent-elles des métiers ? Il y a toujours quelque chose pour venir contredire une théorie.

Alors j'ai besoin de vous, chers lecteurs. Avez-vous des informations sur ce sol en mosaïques ? Avez-vous une idée, en les regardant, du lien qui pourrait les unir ? J'attends vos commentaires ci-dessous. Merci.



Berger qui sonne le cor pour ses quatre vaches
Sirène qui tient un poisson dans la main
Marin dans la tempête et colombe
Oiseau couronné qui nourrit ses trois petits
Femme sous un arbre, songeuse
Ours et ruche, en forêt
Femme et aigle au pied d'une montage
Chamois sautant


PARTAGEZ CET ARTICLE
Facebook Google+

Commentaires

Nom ou pseudo :

Adresse Email (facultatif) :

Anti-spam. Combien font



Jean-Baptiste Posté le 27 août 2016 à 09h12

Après recherches, ce n'est pas idiot du tout. Déjà par la proximité de la ville iséroise de Sassenage et de Aix, ensuite parce que, dans la version dauphinoise, la fée Mélusine est souvent décrite ayant une queue de poisson et non de serpent comme dans les autres versions.

On peut ensuite raccrocher tant bien que mal l'ours, l'aigle qui pourrait être un épervier et l'oiseau couronné. Mais pour les autres, j'ai du mal.

Toutes les idées sont les bienvenues
Merci Vaga Bond
Vaga Bond Posté le 26 août 2016 à 23h08

La légende de la fée Mélusine à Sassenage ?
Jean-Baptiste Posté le 26 août 2016 à 21h11

Oui, en effet, j'ai vu cela dans le fascicule officiel sur Le grand hall des Thermes. C'est sûr qu'ils ne vont pas écrire qu'ils ne comprennent pas la signification de ces mosaïques, ça ne fait pas très pro... mais il y en a une, j'en suis sûr.
Marie Posté le 26 août 2016 à 20h28

J'ai trouvé cela comme info : "Huit scènes mythologiques imaginaires, liées aux animaux des montagnes, sont représentées. "
Mais j'avoue que ce n'est pas tout à fait convaincant : le marin ? la sirène ? Que viennent-ils faire là ? Quel rapport avec la montagne ???